La question des conditions de la liberté de conscience individuelle au Japon

Conférence de M. INENAGA Yûsuke (EPHE) dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon.

Jeudi 1er décembre 2011 de 11h à 13h
Salle 7, EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris

Résumé

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Carnets du Centre Japon

Les Carnets du Centre Japon sont publiés par le Centre de recherches sur le Japon. Ils ont vocation à donner des informations sur l’activité scientifique de l’équipe de recherche, activités internes et externes : nouvelles publications, participation à des manifestations, enseignement mais aussi sur la Bibliothèque du Centre. Peuvent trouver leur place dans ces carnets, des comptes-rendus de séminaires d’enseignement, des commentaires par les auteurs sur leurs publications. On y trouvera également des informations sur la vie de l’équipe. Ces carnets visent donc à mieux faire connaitre le Centre de recherches sur le Japon et l’activité de ses chercheurs.
Responsable des Carnets du Centre Japon : Yasuko D’Hulst

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Comment le Japon a échappé à l’orientalisme (de l’Occident)

Patrick Beillevaire donnera une conférence dans le cadre du colloque international “L’orientalisme et après ? Médiations, appropriations, contestations » organisé par l’EHESS, l’IISMM et l’IMA.

Mercredi 15 juin 2011, 9h-13h
Amphithéâtre François Furet de l’EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris

Programme

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Présentation de la bibliothèque du Centre Japon en ligne

Article paru dans le no 43 de la Lettre de l’EHESS.

La bibliothèque du Centre de recherches sur le Japon

La bibliothèque du Centre de recherches sur le Japon (CRJ) s’est constituée à partir du fonds de documentation en sciences sociales du Groupe de recherche et de documentation sur le Japon contemporain créé en 1973 à l’initiative de Christian Sautter et de Philippe Pons. À l’origine, le Centre s’est intéressé plus spécialement à l’activité économique du Japon. Ce groupe de recherche, rebaptisé ensuite Centre de recherches sur le Japon contemporain, puis Centre de recherches sur le Japon en 1998, est une unité de la division Aires culturelles de l’EHESS, associée au CNRS depuis 1978, et depuis 2006 au sein de l’UMR 8173 Chine, Corée, Japon.
Les orientations documentaires de la bibliothèque du CRJ ont toujours suivi les thèmes de recherche de l’équipe, qui ont évolué au fil du temps. L’équipe de recherche est composée actuellement d’historiens, d’anthropologues, de géographes et d’économistes.

La spécificité de la bibliothèque du CRJ est qu’elle rassemble une documentation importante de haut niveau en sciences sociales sur le Japon contemporain, les autres fonds importants consacrés au Japon (INALCO, EFEO, Collège de France, EPHE 5e section) étant plus orientés vers les domaines classique ou littéraire. Dans le domaine des sciences sociales, on y trouve de nombreux recueils thématiques, des collections d’œuvres de grands auteurs japonais ainsi que des reproductions de documents anciens.

Bien que les acquisitions de la bibliothèque se portent prioritairement sur le Japon depuis l’ère Meiji (depuis 1868), son fonds contient néanmoins quelques recueils relatifs à des périodes plus anciennes, comme l’époque Edo (depuis 1600).

Une collection unique dans le domaine des sciences sociales japonaises

La bibliothèque met à la disposition de ses lecteurs plus de 12 000 volumes, principalement en langue japonaise (environ 65% des titres), le reste essentiellement en anglais (30 %) et en français (5 %). Elle compte également 156 thèses dans son catalogue ainsi qu’environ 530 titres de tirés à part. La couverture géographique est évidemment centrée sur le Japon, mais s’étend aussi partiellement à la Corée, à la Chine et à d’autres pays d’Asie. Les titres relèvent, par ordre d’importance numérique décroissante, des disciplines suivantes : histoire, économie, sociologie, science politique, anthropologie, urbanisme, philosophie, religion, géographie, ethnologie, droit, architecture, art, littérature.

La collection de périodiques comprend environ 490 titres, dont 180 vivants, acquis par abonnement ou grâce aux dons d’institutions publiques ou privées. L’histoire et l’économie y sont les disciplines les mieux représentées, suivies par la sociologie et la géographie. 70 % des périodiques vivants sont en langue japonaise. Depuis les années 2000, nous sommes abonnés à presque toutes les revues historiques japonaises, ce qui est unique en France. La bibliothèque reçoit également les grandes revues d’études japonaises de langue anglaise.

Le lecteur peut en outre consulter les publications gouvernementales relatives aux questions économiques et sociales qui deviennent progressivement accessibles en libre-accès sur les sites de ces institutions.
Le catalogue du CRJ est hébergé par le catalogue de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) dont l’EHESS est l’un des membres fondateur. La BULAC a constitué un catalogue informatisé commun à tous ses partenaires. C’est dans ce contexte que les données contenues dans l’ancien catalogue du notre fonds, en caractères japonais et latins, ont été reprises dans le catalogue de la BULAC. Ce catalogue initial contient donc actuellement environ 9 000 notices bibliographiques. À ce stade, le catalogue n’est pas encore totalement informatisé. Quelques milliers de fiches papier correspondant à des entrées anciennes dans les fonds de la bibliothèque doivent encore être converties pour achever l’informatisation. Mais cette opération reste incertaine, faute de moyens. Les états de collection des périodiques du CRJ peuvent être consultés dans ce même catalogue. Le catalogue de la bibliothèque est également consultable dans le Système universitaire de documentation (SUDOC), catalogue collectif de l’enseignement supérieur en France.
Il était prévu dans un premier temps que les fonds de la bibliothèque intègrent les collections de la BULAC. Mais le développement du projet de Campus Condorcet incluant une grande bibliothèque a provoqué une remise en question de cette destination. Toutefois, quelques titres de périodiques seront déposés à la BULAC et ces périodiques seront consultables dans la nouvelle bibliothèque à partir de la rentrée 2011, comme le petit format des quotidiens Asahi et Nikkei, entre autres.

lire la suite dans La lettre de l’EHESS 43 (2011)

Article et clichés photographiques de Yasuko d’Hulst

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website