Le 3e colloque international de l’ENOJP (European Network of Japanese Philosophy) à Paris

Le 3e colloque international de l’ENOJP (European Network of Japanese Philosophy) se tiendra à Paris les 2, 3 et 4 novembre 2017 dans les locaux de l’INALCO et de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Inscription obligatoire (voir adresse ci-dessous)
https://framaforms.org/le-3e-colloque-de-lassociation-enojpthe-3rd-enojp-conference-paris-1503765232

Program and Abstracts (pdf)

Thursday, 2 November
8.30–9.00 Registration (inalco, Foyer [in front of the Auditorium 1])
Auditorium 1
9.00–9.30 Welcome and Introduction: Takeshi Morisato (enojp & Université libre de Bruxelles); President of the Organizing Committee: Takako Saitō; Emeritus Professor of the University of Paris 7: Yvon Brès
Auditorium 1
9.30–11.00 Keynote Address
Chair: Laurentiu Andrei
Michael Lucken, Le «Japon grec» : réflexion sur l’imagination des cultures
***
11:00–11:30 Coffee & Tea Break
***
11.30–12.30 panel sessions
Room 3.03
Panel 1: Philosophy of Nature
Chair: Felipe Ferrari
• Kristýna Vojtíšková: Imanishi Kinji on Time and History
• Roman Paşca: On Nature and the Universe in the Tokugawa Period: Parables, Fables and Illustrations as Philosophical Discourse
Room 3.11
Panel 2: Self, Other and Individualism
Chair: Amanda Soyanara Fernandes
• Rossa Ó Muireartaigh: Self or Other, or Other: Exploring the Ideological Tensions in Suzuki and Tanabe through the Concepts of jiriki and tariki
• Jordanco Sekulovski: In-Between the Isoalted-Self: Watsuji’s Critique of Western Individualism
Room 3.15
Panel 3: Translation and Philosophy of Language
Chair: Pierre Bonneels
• Juan Ignacio García de las Peñas Otero: Nishi Amane and Auguste Comte: A Positivism Inheritance
• Florencia Di Rocco: Étymologie, histoire et grammaire de la couleur au Japon : Kitahara à l’épreuve de Wittgenstein
***
12.30–14.30 Lunch
***
14.30–16.00 panel sessions
Room 3.03
Panel 4: Nishida and Comparative Philosophy
Chair: Felipe Ferrari
• Leon Krings: Nishida’s Theory of Embodiment: The Historical Body and Self-Cultivation
• Montserrat Crespín: Sketches about Japanese Philosophy of Law: Transplants, Rejections and Convergences
• Francesca Greco: The Possibility of Spatial Origins: A Cross-Cultural Approach to the Platonic χώρα
Room 3.11
Panel 5: Pathways in Nishitani’s Philosophy
Chair: Rossa Ó Muireartaigh
• Carlos Barbosa: Mind as Relation: What Can Cognitive Science Learn from Nishitani’s Philosophy?
• Kyle Shuttleworth: Alienation and Authenticity within Contemporary Japanese Society
• Amanda Sayonara Fernandes Prazeres: Nothingness and freedom: A comparative analysis between Nishitani Keiji and Meister Eckhart’s perspectives
Room 3.15
Panel 6: Aesthetics and Poetics
Chair: Pierre Bonneels
• Arthur Mitteau: Esthétique, religion et laïcité chez Ernest Fenollosa et Okakura Tenshin
• Masumi Sunaba-Sevrin: La dialectique et le symbolisme : une lecture de La Philosophie artistique de Valéry de Hajime Tanabe
• Suguru Kawasato: Le point de vue commun sur l’art de Bergson et Zeami
***
16:00–16:30 Coffee & Tea Break
***
16:30–19:15 Ōmori Shōzō Workshop
Avec le soutien de l’institut universitaire de France
16:30–18:00 Session 1
Amphitheatre 4
Chair: Elie During & Shin Abiko
• Tatsuya Higaki: Ōmori Shōzō’s Philosophy of Kasane-egaki (Superimposed Description)
• Pierre Bonneels: L’empirisme tremblant du langage dans l’œuvre de jeunesse du philosophe japonais Ōmori Shōzō : Comment traduire les concepts logiques d’Ōmori Shōzō en français?
• Masaki Harada: Temps et ego de troisième personne comme fabrications du langage
***
17:45–18:00 Coffee & Tea Break
***
18:00–19:30 session 2
Chair: Elie During & Shin Abiko
• Michel Dalissier: Le bon sens est-il la chose du monde la mieux partagée? Sens commun et vie ordinaire chez Ōmori Shōzō
• Akinobu Kuroda: Où est le cœur? Une dernière philosophie d’Ōmori Shōzō
***
19.30– Dinner & Reception
* Recent Publications of the enojp members will be displayed
at the Entrance Hall

Friday, 3 November
9.00–9.30 Registration (inalco, Foyer)
Auditorium 1
9.30–11.00 Keynote Address
Chair: Raquel Bouso
John C. Maraldo, Reconceptualizing “dignity” from the perspective of Watsuji Tetsurō
***
11.00–11.30 Coffee & Tea Break
***
11.30–12.30 panel sessions
Room 3.11
Panel 7: Nishida’s Philosophy in Dialogue
Chair: Yū Inutsuka
• Takako Saitō: La philosophie kantienne et La quête du Bien (1911) de Nishida Kitarō
• Simitzi G. Sofia: William James and Nishida Kitarō: On the Edge of Experience in a Global Era
Room 3.15
Panel 8: Kuki and the Problem of Metaphysics
Chair: Pierre Bonneels
• Simon Ebersolt: La rencontre comme phénomène originaire. Kuki Shūzō, phénoménologue de la contingence
• Kentarō Otagiri: L’être comme contingent : un essai sur l’être chez Heidegger
***
12.30–14.30 Lunch
***
14.30–16.00 panel sessions
Room 3.03
Panel 9: Watsuji and Philosophy of Nature
Chair: Kyle Shuttleworth
• David W. Johnson: Fūdo 風土: History, Language, and Philosophy
• Wawrzyn Warkocki: Φύσις et 風土: Heidegger, Watsuji et le sens du monde
• Yū Inutsuka: Watsuji and Nishida on the Predictability of Nature
Room 3.11
Panel 10: Pathways in Nishida’s Philosophy
Chair: Leon Krings
• Jonatan Navarro: The Relationship of Matter and Idea in Nishida Kitarō’s Concept of “Active Intuition”
• Mika Imono: Transformation du corps et de la conscience à travers l’apprentissage des kata (型)
• Raphaël Pierres: Ego et Jiko. Esquisse pour une étude comparée des formes du problème de l’intériorité
Room 3.15
Panel 11: Kuki’s Contigency in Comparison
Chair: Carlos Barbosa
• Kazuaki Oda: Primary Contingency and Absolute Nothing: Being and Nothing in the Philosophy of Kuki Shūzō and Nishida Kitarō
• Takashi Okinaga: “Originary Event” and “Spontaneous Breaking of Symmetry”: The Attitudes of Kuki Shūzō and Nanbu Yoichiro toward the Causal Law
• Hans Peter Liederbach: Betweenness and Contingency: Watsuji and Kuki on the Logic of Encounter
***
16.00–16.30 Coffee & Tea Break
***
16.30–18.00 panel sessions
Room 3.03
Panel 12: Ueda Shizuteru
Chair: Raquel Bouso
• Yukiko Kuwayama: Being With and In Language: Understanding Ueda Shizuteru’s Concept of Urwort (根源語)
• Adam Loughnane: Hollowness or Opening: Poetic Language in the Philosophy of Ueda and Heidegger
Room 3.11
Panel 13: Interreligious Philosophy
Chair:Roman Paşca
• Eriko Shimamura: Ignatian Spirituality and Zen Buddhism: An Example of Inculturation and Interreligious dialogues in Japan
• Naoki Kuwabara: Pedro Gomez and the Japanese Buddhism in the 16th and the 17th Century
• Paulus Kaufmann: Kūkai as Philosopher
Room 3.15
Panel 14: Intercultural Philosophy
Chair: Leon Krings
• Niklas Söderman: Potential for Emancipation?: Kyoto School as Critical Philosophy
• Ralf Müller: Japanese Philosophy as Translation: Expanding Hermeneutics for Intercultural Dialogue
• Lucas dos Reis Martins: The Indianization of European Philosophies in Japan: 哲学 (tetsugaku) as Critical Case
***
18.00–18.15 Cofee & Tea Break
***
18.15–19.15 Break & Board Member Meeting
Chair: Takeshi Morisato
***
19.30 Dinner

Saturday, 4 November
8.45–9.15 Registration (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Room: Amphitheatre Bachelard)
Amphitheatre Bachelard
9.15–9.30 Welcome and Introduction: Laurent Jaffro (Professor of Moral Philosophy, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
9.30–12.30 Comparative Philosophy Workshop
9:30–11:00 Session 1
Amphitheatre Bachelard
Chair: Akinobu Kuroda
• André Charrak: Comparaison et compréhension de soi. Sur les projections de la conscience historique en philosophie
• Alain Petit: Philosophie orientale
• Vincent Citot: Ce qu’enseigne la comparaison entre les philosophies japonaise, chinoise et européenne du XVIIIe s. sur les rapports de la philosophie à la culture
savante
***
11.00–11.30 Coffee & Tea Break
***
11:30–12:30 session 2
Chair: Florencia Di Rocco
• Laurentiu Andrei: L’approche comparatiste de Nakamura Hajime
• Samuel Marie: What is at Stake in the Idea of a Comparative Philosophy?
***
12.30–14.30 Lunch
***
14.30–16.00 panel sessions
Room Cavaillès
Panel 15: Nishida and the Modernity
Chair: Yū Inutsuka
• Filip Gurjanov: Nishida and the Experience of Photographing
• Alessio Gerola: Filling Nothingness: Considerations on the Posthuman from Nishida and Plessner
• Jacynthe Tremblay: Nishida et la physique quantique: Concomitance et complémentarité
Room Halbwachs
Panel 16: Contemporary Philosophy of Science, Epistemology and Psychoanalysis
Chair: Arnaud Pelletier
• Masahiro Morioka: The Dignity of the Body: A Philosophical Implication of the Japanese Organ Transplant Law Before Amendment
• Makoto Katsumori: Hiromatsu on the Valid and the Prevalenty
Room Marc Bloch
Panel 17: Zen and Intercultural Philosophy
Chair: Takeshi Morisato
• Lorenzo Marinucci: Understanding Laughter, Laughter as Understanding: Irony and Comic as Thought within Japanese culture
• Eric S. Nelson: “Zen Robots” and the “Yellow Menace”: Western Anxieties, Zen Buddhism, and the Problem of Intercultural Interpretation
• Andrew K. Whitehead: Zen Person/Zen Revolution: How Classical Japanese Thought Can Help Us Change the World
***
16.00–16.30 Coffee & Tea Break
***
Amphitheatre Bachelard
16.30–18.00 Keynote Address
Chair: Pierre Bonneels
Emmanuel Lozerand, Le potentiel philosophique de la langue japonaise
18.00–18.30 Closing Speech & Announcement
***
19.30 Dinner

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Journée d’études : « Autour du Honchô gashi 本朝画史 : sources, place dans l’histoire des traités de peinture et postérité »

Journée d’études organisée par le groupe « Manuscrits à peintures »  du CEJ de l’Inalco.

Le Honchô gashi, « Histoire de la peinture de » (1691) composé par le peintre Kanô Einô (1631-1697), représente un jalon et un tournant de l’histoire de l’art au Japon avant l’ère contemporaine. Premier traité de peinture imprimé, il a bénéficié d’une large diffusion et constitue, à ce titre, une date dans l’histoire du livre ; il importe ainsi de le resituer parmi les ouvrages concurrents de la même époque en l’étudiant dans ses aspects matériels. Mais son importance provient également du rôle qu’il a joué au XIXe siècle, dans la formation du regard rétrospectif des Japonais sur leur propre peinture, du fait de son statut de source pour l’historiographie naissante. On savait qu’il avait été écrit avec le projet de définir les termes d’une histoire idéale de la peinture, centrée sur l’école Kanô – en quoi il constitue bien sûr une tentative d’autopromotion de la part de celle-ci. Mais si les recherches récentes insistent aussi, de nos jours, sur l’aspect circonstanciel de sa genèse, c’est-à-dire le dessein, chez son auteur, de revaloriser la position de son atelier au sein de l’univers des Kanô, elles mettent en lumière également la multiplicités des points de vue par lesquels on peut saisir cet ouvrage : en tant que reflet d’une nouvelle méthode historique, élaborée par les lettrés de l’époque d’Edo ; par sa façon de situer l’histoire de la peinture d’un pays dont les contours mentaux évoluent, en magnifiant la source chinoise mais en se définissant aussi par rapport à elle ; enfin, en tant que source majeure concernant l’histoire des techniques et de l’évaluation picturale, grâce à ses deux dernières parties et appendices portant sur les pigments et sur les sceaux.

Mardi 4 juillet 2017 9h30 – 17 h
Salle des Plaques – Inalco, Maison de la recherche
2, rue de Lille, Paris 7ème

Programme

1) Matinée : 9 h 30 – 12 h 45

9h30 accueil des participants

10h-10h30 : Estelle BAUER (Inalco / CEJ), « Présentation de la journée et du Honchô gashi dans son contexte pictural »

10h30-11h30 : Christophe MARQUET (Inalco / CEJ), « Support, usage et réception du Honchô gashi du XVIIe au XIXe siècle : des traités de peinture d’Edo à la formation de l’histoire de l’art »

11h30-11h45 : Pause

11h45-12h45 : Marie PARMENTIER (université de Toulouse-Jean Jaurès / CEJ), « Les listes de pigments dans les livres de peinture à l’époque d’Edo »

2) Après-midi : 14 h – 17 h

14h-15h : Alice BIANCHI (Université Paris-Diderot / CRCAO), « Le Honchô gashi et les sources chinoises »

15h-16h : Arthur MITTEAU (Inalco / CEJ), « L’esthétique d’Ernest Fenollosa à la lumière du Honchô gashi »

16h-16h15 : pause

16h15-17h : discussion générale

Contact : estelle.leggeribauer@inalco.fr
                 arthur.mitteau@inalco.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Journée d’étude « Collections et commerce de l’art à l’ère Meiji (1868-1912) : diversité des publics, diversité des acteurs »

Journée d’étude organisée par le Centre de recherches sur le Japon (EHESS-UMR 8173)  avec la collaboration du Musée Guimet le 10 mars 2017.

Pendant l’ère Meiji, la perception des arts du Japon, anciens et contemporains, en Occident, tend à changer de décennie en décennie. C’est le fruit d’une connaissance croissante de l’histoire de l’art japonais, d’abord au Japon même, puis, parfois avec décalage, dans les sociétés occidentales ; tandis que le commerce international d’objets d’art ancien et contemporain, lui, reste important, mais change également au cours de la période. Or, ces processus historiques de connaissance croissante du « Japon artistique », pour reprendre un titre célèbre de Siegfried Bing, se déroulent en Occident de façon différenciée selon les événements et les contextes : expositions universelles, filières commerciales, acquisitions privées devenant collections publiques… Quels sont les facteurs historiques derrière ces phénomènes locaux, ces collections et ces filières d’objets ? En quoi leur genèse différenciée reflète-t-elle des réalités diverses du monde de l’art au Japon ?
Étudier de tels processus d’échange et de constitution de collections d’objets est important pour saisir l’évolution des échelles de valeurs artistiques, donc l’image même de la culture du Japon, non seulement en Occident, mais au Japon même. En effet, cette évolution reflète l’image changeante, au Japon et parmi les Japonais du début du vingtième siècle, de la culture nationale elle-même. C’est pourquoi l’accent est particulièrement mis sur les facteurs historiques du côté japonais.
La journée d’étude vise à contribuer aux travaux sur cette question, par le biais d’exposés portant sur des cas ponctuels, mais significatifs.

Vendredi 10 mars 2017 de 9h30 à 17h

Hôtel d’Heidelbach, Salon Pelliot, 19 avenue d’Iéna 75116 Paris

Réservation : arthur.mitteau@inalco.fr

Programme (pdf)

9h30 : Accueil des participants
10h : Présentation de la journée : Arthur Mitteau (INALCO-CEJ, EHESS-CRJ)

Collection, conservation et exposition des arts japonais en Occident sous Meiji : facteurs historiques et échelles de valeur

Modération : Christophe Marquet (INALCO-CEJ)

10h15 : Hayashi Kumiko (JSPS, EHESS-CRJ)

L’ancienne collection du Louvre, l’autre source du fonds japonais de Guimet. Création et évolutions (1893-1912).

11h : Arthur Mitteau (INALCO-CEJ, EHESS-CRJ)

Goûts classiques, goûts méconnus : logique et surprises de la constitution de la collection de peinture japonaise Fenollosa-Weld du Musée des Beaux-Arts Boston.

11h45 : Coralie Legroux (Université Paris IV-Sorbonne, restauratrice du patrimoine habilitée auprès des musées de France)

Exposer, encadrer et restaurer une peinture hors-cadre : les contraintes et les aspects matériels de l’exposition d’un kakemono en France au temps du japonisme.

12h30 : Déjeuner

Évolution du commerce de l’art, évolution du regard au Japon, de Bakumatsu à Meiji

Modération : Midori Hirose (Université Paris Diderot-CRCAO)

14h30 : Nishii Akane (EHESS-CRJ)

Quel «Japon artistique» exporter ? Les hommes et les débats au Japon autour du commerce au départ de Yokohama, des industriels régionaux à la Société de l’Étang du Dragon.

15h15 : Léa Saint-Raymond (Université Paris X-Nanterre-HAR)

Le Japon à l’épreuve des enchères : étude statistique des ventes aux enchères publiques, 1860- 1900.

16h-17h : Discussion finale

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

12e colloque de la SFEJ : « Autour de l’image : arts graphiques et culture visuelle au Japon »

affiche-image

Le 12ème colloque de la SFEJ : « Autour de l’image : arts graphiques et culture visuelle au Japon » organisé à l’Université Jean Moulin – LYON 3 aura lieu les jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 décembre 2016.

Guillaume Carré, Noémi Godfroy, membres du Centre Japon, et Kumiko Hayashi, JSPS research fellow au Centre Japon, participeront à ce colloque.

Cette année, le colloque de la SFEJ, rendez-vous incontournable de la japonologie francophone, est organisé pour la première fois à Lyon, ville connue pour sa gastronomie, mais aussi pour sa capacité à concilier avec dynamisme les arts et l’industrie. À la pointe des innovations techniques et culturelles, elle a notamment vu naître le cinéma sous l’impulsion des frères Lumière dans les années 1890. Ses liens avec le Japon sont nombreux et variés. Elle a, entre autres, développé depuis le xixe siècle une relation singulière avec la ville de Yokohama (avec laquelle elle est toujours jumelée), à travers le commerce de la soie, et abrité les rêves de l’homme d’affaires collectionneur hors-norme qu’était Émile Guimet. Aujourd’hui encore, elle accueille de nombreux ressortissants japonais et constitue un noyau dynamique pour les études japonaises. Enfin, le département d’études japonaises de l’Université Jean Moulin-Lyon III, établi depuis 1981, a permis au japonais de se hisser à la deuxième place après l’anglais au sein de la Faculté des langues. Lire la suite

Vous trouverez toutes les informations pratiques ainsi que le programme du colloque sur le site : https://sfejcolloque2016.wordpress.com

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website