Nouvelle parution : Vocabulaire de la spatialité japonaise

Nouvelle parution : Sous la direction de Philippe Bonnin, Nishida Masatsugu, Inaga Shigemi, préface de Augustin Berque, Vocabulaire de la spatialité japonaise 日本の生活空間

Ce Vocabulaire de la spatialité japonaise est le résultat d’un projet ambitieux, porté par le réseau franco-japonais JAPARCHI. Élaboré depuis une demi-douzaine d’années, il a réuni soixante-quatre auteurs, tous spécialistes du Japon ou Japonais eux-mêmes, et attachés à la question si fascinante et si particulière de la spatialité au Japon.

L’ouvrage s’emploie à faire partager au lecteur, par petites touches, sous forme de 199 courts textes, les notions-clefs de la culture japonaise de l’espace, de l’architecture, des jardins, du pavillon de thé, des temples, sanctuaires shintôs et palais, autant que des simples hameaux et maisons populaires, de la ville dense ou des quartiers animés, du mobilier jusqu’aux aménagements du territoire, des origines anciennes jusqu’aux développements les plus contemporains, de l’espace pictural aux avatars de l’urbanité.

Chacune de ces notices invite à découvrir ou à comprendre mieux, à visiter sur le terrain les lieux et les monuments, les réalisations ou les dispositifs exemplaires, grâce notamment à une importante iconographie.

Des indications savamment choisies «pour en savoir plus » permettent au lecteur de prolonger sa quête, et un ensemble d’index lui facilitent la consultation et conduisent sa recherche.

CNRS Editions
ISBN : 978-2-271-08059-2
560 pages, 49,00 €

Site de l’éditeur

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Présentation de la conférence de R. Scoccimarro disponible en ligne

Vous pourrez trouver le powerpoint de la séance du séminaire collectif du Centre Japon du 19 janvier 2012 animée par Rémi Scoccimarro (Université Toulouse-le Mirail) que nous remercions, sur la page “Archives” de ce carnet.

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Géographie d’une catastrophe : réalités, enjeux et enseignements du 11 mars 2011

Rémi Scoccimarro (Université Toulouse-le Mirail) donnera une conférence dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon le 19 janvier 2012.

Résumé :
Si les « gambare nippon » (courage Japon !) ont fleuri et continuent à se décliner ici et là, tout le Japon n’est pas détruit, ni tout le Tôhoku et ni même tout le Sanriku. Les côtes du nord-est de l’archipel sont loin d’avoir été affectées uniformément (quantitativement et qualitativement), autant du fait de la topographie que des rapports multiples qu’entretiennent ses habitants à l’espace, en particulier au rivage et plus largement à la mer. Ainsi les origines et les modalités de la catastrophe résident certainement moins dans les forces tectoniques ou dans les taux de résistance du béton, que dans la société humaine qui occupe et qui a aménagé cette partie de l’archipel.
En nous appuyant sur les enquêtes de terrain menées dans la quasi-totalité des zones frappées par les catastrophes du 11 mars 2011, nous proposerons une géographie, au sens le plus large, de cet évènement.
Notre intervention sera organisée en trois temps :

–    Le littoral dévasté par le tsunami
–    Un territoire face à la catastrophe nucléaire
–    Reconstruire le Tôhoku : enjeux et débats

Notre analyse tentera d’éclairer le fonctionnement de la société japonaise dans son rapport dynamique à l’espace, et de dégager les enseignements locaux et globaux de cet évènement.

Rémi Scoccimarro, géographe, est maître de conférence à l’Université de Toulouse-Le Mirail et a publié récemment « Le Japon. Renouveau d’une puissance ? », La Documentation française, 2010, collection Documentation photographique, dossier no 8076.

Jeudi 19 janvier 2012 de 11h à 13h
Salle 7 EHESS
105 bd Raspail 75006 Paris

Télécharger le résumé


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

La création de l’urbain. Paysage urbain et socialité à Ôsaka depuis Meiji (1868)

Parution de l’ouvrage de Patricia Marmignon, intitulé La création de l’urbain. Paysage urbain et socialité à Ôsaka depuis Meiji (1868) avec une préface d’Augustin Berque et publié aux Éditions universitaires européennes.

Sarrebruck: EUE, 2010, 257 pages
ISBN : 978-6131518652 


En vente sur des sites comme Amazon, Morebooks, Libri etc. Tous ces points de vente sont accessibles depuis le catalogue du site des Éditions Universitaires Européennes, et également en librairie.

Colloque de Cerisy : Donner lieu au monde – la poétique de l’habiter

Colloque sous la direction de Augustin Berque, Alessia de Biase, Philippe Bonnin.

Ce colloque clôt un programme-cadre de recherches coopératives internationales, « L’habitat insoutenable », qui, outre un séminaire pluriannuel à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, a déjà donné lieu à deux colloques internationaux à Cerisy : « Les trois sources de la ville-campagne » (2004) et « L’habiter dans sa poétique première » (2006), suivis de deux ouvrages collectifs : La Ville insoutenable (Belin, 2006) et L’Habiter dans sa poétique première (Donner lieu, 2008).

De jeudi 10 (19h) au jeudi 17 (14h) septembre 2009
Cerisy la Salle (50210) (Château de Cerisy, monument historique XVIIe)
 

Calendrier provisoire

Intervention : Augustin Berque,Poétique naturelle, poétique humaine, 12 septembre 2009