Entrée d’Augustin Berque au Temple de la renommée terrestre de Kyōto

Augustin Berque (CRJ-EHESS) a été récompensé le 11 février 2017 pour ses travaux sur le milieu, sur la relation entre l’humain et la nature, et pour avoir contribué par ses travaux à la promotion de la coexistence entre les êtres humains et leur milieu.

Sur le site du Earth Hall of Fame Kyoto Management Council : http://www.pref.kyoto.jp/earth-kyoto/en/inductees/8.html

L’entrée au Temple de la renommée terrestre de Kyōto (Earth Hall of Fame KYOTO) récompense depuis 2010 des contributions à la protection de l’environnement. La cérémonie a eu lieu au Centre de conférences international de Kyōto, là précisément où fut conclu en 1995 le protocole de Kyōto. Lire la suite…

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Free Special Article Collection about FUKUSHIMA, Oxford University Press

fukushima
© 2016 The Japan Radiation Research Society

Oxford University Press (OUP) publishes free article collection about Fukushima Daiichi nuclear power plant disaster.

Special Article Collection – Fukushima / 福島論文コレクション(OUP)

11th March 2016 marks five years since the Fukushima Daiichi nuclear power plant disaster. In the last five years, researchers all over the world have been conducting substantial studies to find out the effect on the environment, human bodies, and our society. In honour of their great work, Oxford University Press (OUP) has made 30 research articles about the accident from nine journals freely available to read online for a year.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Journées d’études : Évolution du paysage urbain parisien au prisme des risques climatiques

POSTER-JPUP-FINAL_illustration-16-9

Deux journées d’étude, ouvertes au public, auront lieu sur le thème
« Évolution du paysage urbain parisien au prisme des risques climatiques » à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette, les 4 et 5 février 2016.
Parmi les intervenants, vous trouverez le texte de la communication d’Augustin Berque (CRJ-EHESS) : Comment habiter la Terre à l’anthropocène

Ces deux journées d’étude font suite à la 21e Conférence sur le Climat (COP 21). Elles se proposent de réfléchir à l’impact des risques environnementaux sur la mutation des paysages urbains.
Cet événement est organisé au sein de la ComUE heSam dans le cadre du projet exploratoire Confluence (thématique : Risques, régulation et qualité) qui associe l’École nationale supérieure d’Architecture de Paris-La Villette (ENSAPLV), l’Université Paris 1, le Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM) et l’École nationale supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM), avec le soutien de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR). Ce projet est porté par le laboratoire « Architecture Milieu Paysage » de l’ENSAPLV (AMP / UMR LAVUE CNRS 7218)

Jeudi 4 et vendredi 5 février 2016,  8h30-18h30
École nationale supérieure d’Architecture de Paris-La Villette
144 avenue de Flandre, 75019 Paris
Amphithéâtre 11

Programme

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Enseignements de Augustin Berque 2015-16

Augustin Berque, directeur d’études à l’EHESS

MÉSOLOGIQUES, IV. ENVIRONNEMENT, MILIEU ET MONDE : MÉSOLOGIE DE LA PERCEPTION

Avec : Luciano Boi, maître de conférences à l’EHESS (TH) ( CAMS ), Romaric Jannel, doctorant à l’EPHE, Yoann Moreau, postdoctorant à l’EHESS ( IIAC )

2e et 4e vendredis du mois de 18 h à 20 h (amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 13 novembre 2015 au 10 juin 2016

Le problème de la perception apparaît central dans la mésologie d’Uexküll (Umweltlehre) comme dans celle de Watsuji (fûdoron). Chez l’un et l’autre, pour chaque espèce et chaque culture, le milieu est un rapport spécifique entre donné environnemental et monde. Par ailleurs Merleau-Ponty, Simondon, Gibson ont souligné le rôle du mouvement dans la perception, ainsi que l’interaction entre la saisie corporelle de l’environnement et les propriétés de ce dernier. C’est cette interaction qui assure le développement de l’être et sa relation signifiante au monde. De la biologie à l’ontologie, ce séminaire collectif approchera le problème de la perception par de multiples entrées, mais avec le constant souci d’en tirer une interprétation unifiée par la relation entre environnement, milieu et monde.

Enseignements de Augustin Berque sur le site de l’EHESS

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : Formes empreintes, formes matrices, Asie orientale

formes-empreintes

Nouvelle parution : Augustin Berque Formes empreintes, formes matrices, Asie orientale

La problématique du milieu a débuté en ce qui me concerne avec un séminaire collectif organisé en 1983-1984 à l’Ehess sur le thème «paysage empreinte, paysage matrice». Empreinte parce que, par la technique, les formes paysagères portent la marque des œuvres humaines (c’est l’anthropisation de l’environnement); matrice parce que, par le symbole, elles influencent nos manières de percevoir, de penser et d’agir (c’est l’humanisation de l’environnement); ce qui, à l’échelle de l’espèce, par effet en retour, a même entraîné l’hominisation (l’on adopte ici la thèse de Leroi-Gourhan). L’ambivalence de ces formes actives et passives à la fois en fait des prises médiales, analogues aux affordances gibsoniennes, et relevant du syllemme (à la fois A et non-A) comme le «troisième et autre genre» (triton allo genos) de la chôra platonicienne, c’est-à-dire le monde sensible ou le milieu existentiel, qui est à la fois «l’empreinte sur la cire» et la «mère» ou la «nourrice», autrement dit à la fois l’empreinte et la matrice de l’être relatif, la genesis. Suivant la distinction opérée par Uexküll et Watsuji entre l’environnement comme donnée brute (Umgebung, shizen kankyô 自然環境) et le milieu (Umwelt, fûdo 風 土) corrélatif au sujet dont c’est le monde propre, on critique sous cet angle le mécanicisme de l’ortho- doxie néo-darwinienne, en réévaluant la notion de Selbstdarstellung (manifestation de soi) mise en avant par Portman à propos de la forme animale. Puis on propose un rapprochement de la notion de morphose (la morphogenèse revue en reconnaissant la phénoménalité du vivant) avec diverses notions relatives à la forme en Asie orientale, tels kata 型 (forme matricielle), katachi 形 (forme effective), sugata 姿 (aspect d’une forme singulière) en japonais, ainsi que le rapport entre « ce qui est en amont de la prise de forme » (xing er shang zhe 形而上 者) et « ce qui est en aval de la prise de forme » (xing er xia zhe 形 而下者) dans le Livre des mutations (le Yijing 易経), d’où Inoue Tetsujirô 井上哲次郎, sous Meiji, tira le néologisme de keijijôgaku 形而上学, par lequel il traduisit le terme allemand Metaphysik. On conclut en rapprochant, sous le concept de trajection, le principe de la phénoménalité de l’être, la notion d’évolution, celle de prédicat, celle Grand Symbole (大象 Daxiang) dans le taoïsme, et la projection de la forme platonicienne (eidos) dans l’être corrélatif à son milieu.

Franciscopolis Éditions
ISBN 978-2-9544208-5-1
64 pages, 7 euros

Site de l’éditeur

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

De L’Origine de l’oeuvre d’art en mésologie

© Claude Truong-Ngoc © D.R.

Conférence de Augustin Berque (directeur d’études à l’EHESS, chercheur invité par le Research Institute for Humanity and Nature) intitulée  » De L’Origine de l’oeuvre d’art en mésologe » (芸術作品の起源』への風土学的道のり) dans le cadre du « Forum Franco-japonais autour des études environnementales » organisé par l’Institut Français du Japon – Kansai, Research Institute for Humanity and Nature et par la Préfecture de Kyoto.

Qu’on l’appelle « tension de la substance vers l’esprit », comme Zong Bing, ou « litige entre la terre et le monde », comme Heidegger, un même principe est à l’œuvre dans le paysage : celui qui ouvre un monde humain. Grand connaisseur du Japon et directeur d’études à l’EHESS Paris, Augustin Berque discutera autour du paysage avec Abe Kenichi (RIHN).

Vendredi 16 octobre 2015, de 18h à 20h
Institut français du Japon – Kansai, Kyoto, salle Inabata
8 Izumidono-cho Yoshida Sakyo-ku Kyoto 606-8301 Japon

Site web de l’Institut français du Japon – Kansai

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website