Histoire de l’habitat idéal. De la Source aux fleurs de pêcher à l’urbanité insoutenable

Conférence d’Augustin Berque (CRJ-EHESS) intitulée 「理想住まいの歴史−−『桃花源記』から持続不可能な都市性へ」à la Maison franco-japonaise à Tokyo le mardi 21 mars 2017.

Conférence à l’occasion de la parution de la version japonaise de l’ouvrage « Histoire de l’habitat idéal : De l’Orient vers l’Occident« .

自然のふところに近く隠遁の住まいをもつ理想は長い歴史をもつ。その歴史は西洋ではアルカディアの神話に, 東洋では大同の神話にさかのぼり, 六朝時代の中国では風景の発明があった。しかし20世紀の末に拡散的都市化が進み, その環境に対する影響は持続不可能なものである。

L’idéalisation de la maison individuelle au plus près de la nature a une longue histoire, qui remonte en Occident au mythe arcadien et en Orient au mythe de la Grande Identité (Daidou), en passant par l’invention du paysage dans la Chine des Six Dynasties, pour aboutir, vers la fin du XXe siècle, à l’urbain diffus (kakusan toshika), dont l’empreinte écologique est insoutenable.

Mardi 21 mars 2017 / 18h – 19h30
Maison franco-japonaise, Auditorium
Conférence en japonais sans traduction

Inscription obligatoire : https://www.mfjtokyo.or.jp/fr/events.html

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Parution d’un livre d’Augustin Berque traduit en japonais

L’ouvrage d’Augustin Berque « Histoire de l’habitat idéal : De l’Orient vers l’Occident » (Éditions du Félin, 2010) a été publié en traduction japonaise sous le titre de「理想の住まい – 隠遁から殺風景へ」chez Kyoto University Press en janvier 2017.

Cette version japonaise a été traduite et éditée par Motoki Toriumi, Maître de conférences à l’Université métropolitaine de Tôkyô, chercheur invité au Centre Japon 2016-2017.

自動車社会の到来とともに、都市の人々はこぞって郊外に家を求め、今や地球環境を脅かす問題を引き起こしている。人はなぜそれほどまでに郊外脱出を望んだのか? その根源には『桃花源記』に遡る隠遁への憧れがあった——。東西の古典・近代思想を縦横に逍遙し、近代郊外住宅の理想が現れた過程と人間の存在基盤への影響を浮彫りにする。「KYOTO地球環境の殿堂」第8回殿堂入りを果たしたオギュスタン・ベルク氏による都市論の集大成。

オギュスタン・ベルク/鳥海基樹 訳
京都大学学術出版会
ISBN: 9784814000517

Site de l’éditeur : http://www.kyoto-up.or.jp/book.php?id=2149

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Table ronde « Décor et nature » à l’UNESCO

Augustin Berque (CRJ-EHESS) participera à une table ronde sur le thème du retour de la nature dans la ville dans le cadre des rencontres « Architectures  & commerce » qui aura lieu au siège de l’UNESCO à Paris le 27 mai 2016. Pour en savoir plus…

Vendredi 27 mai 2016
Paris, Siège de l’UNESCO

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : Poétique de la terre, histoire naturelle et histoire humaine

Nouvelle parution : Augustin Berque Poétique de la terre, histoire naturelle et histoire humaine

Renaturer la culture, reculturer la nature, par l’histoire : tel est le propos de ce livre. Il commence, en première partie, par la question du sujet, en montrant que l’exaltation du sujet individuel moderne a entraîné une décosmisation qui à terme est mortelle, car aucun être ne peut vivre sans un monde commun (kosmos). Nous devons donc recosmiser notre existence. La seconde partie montre que l’arrêt sur objet propre à la modernité aboutit à dépouiller les choses de leur sens, faisant notamment du langage une aporie. Nous avons à remettre les mots et les choses dans le fil de leur histoire commune (leur croître-ensemble : concrescence), c’est-à-dire à les reconcrétiser. La troisième partie montre enfin que réembrayer la nature et la culture passe nécessairement par la question du rapport entre histoire et subjectivité, ce à tous les degrés de l’être, allant, par l’évolution, de la vie la plus primitive jusqu’à la conscience la plus humaine. Recosmiser, reconcrétiser, réembrayer : devant ces trois urgences, la pensée occidentale est aujourd’hui plombée par ce qui hier a fait sa force : la structure mère sujet-verbe-complément, qui à partir de la langue a orienté notre logique (avec le modèle sujet-prédicat), notre métaphysique (avec l’identité de l’être) et de là notre science (avec l’en-soi de l’objet), toutes fondées sur le double principe d’identité et de tiers exclu, c’est-à-dire sur la forclusion du symbolique. Des exemples tels que la langue japonaise, dont la structure mère était d’un autre genre, ou que le tétralemme développé par les penseurs indiens, qui inclut systématiquement le tiers, nous montrent la voie : dépasser les apories de la modernité ne se fera pas sans l’appoint, logique et ontologique à la fois, des grandes civilisations de l’Asie. On ambitionne ainsi de faire mentir le fameux adage de Kipling, Oh, East is East, and West is West, and never the twain shall meet.

Belin
ISBN : 978-2701190068
25 EUR

A l’occasion de la parution de son dernier ouvrage, Rfi a invité le géographe et philosophe Augustin Berque autour de la question suivante : «Qu’est-ce qu’une poétique de la Terre?» Écouter l’émission

Pour en savoir plus…

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Le Milieu en mouvement

SATO Yôichirô 佐藤洋一郎, professeur de l’Institut de la Recherche pour l’Humanité et la Nature à Kyôto, donnera une conférence sur le thème de : Le Milieu en mouvement – 動態的風土.
Augustin Berque
, directeur d’études à l’EHESS / CRJ, y participera comme commentateur.

Les milieux humains sont tou­jours his­to­ri­ques. Cependant, la recher­che a tra­di­tion­nel­le­ment tendu à négli­ger cette his­to­ri­cité, consi­dé­rant le milieu comme un inva­riant qui déter­mi­ne­rait les struc­tu­res socia­les, les cou­tu­mes, voire jusqu’au carac­tère des peu­ples. Ces vues sont très dis­cu­ta­bles. À une échelle d’envi­ron dix mille ans, les milieux chan­gent diver­se­ment au gré des fluc­tua­tions cli­ma­ti­ques et des acti­vi­tés humai­nes. Par exem­ple, l’idée que l’Asie cen­trale a tou­jours été une zone aride est aujourd’hui remise en ques­tion. Et géné­ra­le­ment, nous devons reconsi­dé­rer non seu­le­ment l’inci­dence des chan­ge­ments envi­ron­ne­men­taux sur les civi­li­sa­tions, mais en retour également la res­pon­sa­bi­lité des civi­li­sa­tions dans ces chan­ge­ments, y com­pris les catas­tro­phes comme celle du 11 mars 2011.

Samedi 9 juin 2012 à 15h
Maison de la culture du Japon à Paris, Grande salle
101 Bis Quai Branly 75015 Paris

Entrée libre sur réser­va­tion au 01 44 37 95 01
Conférence en japo­nais avec tra­duc­tion consé­cu­tive en fran­çais

Site internet de la Maison de la culture du Japon à Paris

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

L’embrayage nature/culture : des intuitions watsujiennes à une mésologie de l’évolution

Augustin Berque donnera une conférence à la Maison Franco-Japonaise (Tokyo).

« Il y a une remarquable homologie entre la thèse de Watsuji Tetsurō sur les milieux humains et celle de Jacob von Uexküll sur les milieux animaux. De même que Watsuji montre qu’il faut distinguer le milieu humain (fūdo) de l’environnement naturel (shizen kankyō), de même Uexküll montre qu’il faut distinguer le monde ambiant (Umwelt), tel qu’il existe pour une certaine espèce, du donné environnemental brut (Umgebung) tel que la science l’appréhende. Le milieu (fūdo ou Umwelt) n’est pas un universel comme l’environnement (kankyō ou Umgebung) ; il résulte d’une interprétation singulière de l’environnement par un sujet, qu’il s’agisse du vivant en général ou de l’humain en particulier. Cette interprétation est contingente et son histoire toujours singulière, à l’échelle de temps des cultures humaines (l’histoire proprement dite) comme à celle des espèces vivantes (l’évolution). Au cours de cette histoire, il y a co-suscitation entre le sujet (la culture, l’espèce) et son milieu, c’est-à-dire une interrelation d’une logique particulière (la trajectivité 通態性), que l’on ne peut pas réduire à la simple causalité comme dans le mécanicisme dominant des théories de l’évolution. »

Conférence en français avec traduction simultanée.

Lundi 4 juillet 2011 à 18h
Auditorium de la Maison franco-Japonaise
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo
Entrée libre sur inscription par fax (+81-3-5421-7651) ou par mail contact[à ajouter @mfj.gr.jp].
En savoir plus