13e colloque de la SFEJ : «Résistances, conflits et réconciliations», 13-15 décembre 2018 à l’EHESS

Le 13e colloque de la SFEJ (Société française des études japonaises) aura lieu les 13, 14 et 15 décembre 2018 dans les locaux de l’ l’EHESS (105 boulevard Raspail Paris 6e).

Ce colloque est organisé, avec le soutien actif du Centre de recherches sur le Japon, par :

Aleksandra Kobiljski (CNRS/EHESS-CRJ, directrice du CRJ), membre du conseil SFEJ
Yannick Bardy (Université de Lille/Cecille/EHESS-CRJ), trésorier de la SFEJ
Pauline Cherrier (Aix-Marseille Université/IrAsia/EHESS-CRJ/CEJ/IAO), membre du conseil SFEJ
Gérald Peloux (Université de Cergy-Pontoise/Agora/CRCAO), secrétaire de la SFEJ

Vous pouvez également visiter le site du colloque (sfejcolloque2018.wordpress.com) où vous trouverez, entre autres, les résumés des interventions.

Nous vous attendons nombreux !

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Journée d’étude : « Colons et colonisés : New Perspectives on Settler Colonialism in East Asia »

Journée d’étude organisée par le Centre de recherches sur le Japon (CCJ-EHESS) en partenariat avec le groupe Populations Japonaises (CEJ-INALCO).

Lundi 19 novembre 2018, de 10h à 16h30
EHESS (salle 7-37) – 54 boulevard Raspail 75006 Paris

The goal of this workshop is to probe into new directions in colonial history of modern Japan. It will seek to challenge the contours of the field by looking at the trans-war history of Japanese settlers in Manchuria, social history of colonial Seoul, and rural penal settlements throughout the Empire.

10h-10h15 Welcome
Isabelle Konuma (CEJ-INALCO) & Aleksandra Kobiljski (CRJ-EHESS)

10h15-10h30 Introduction
Noémi Godefroy (CEJ-INALCO/CRJ-EHSS)

10h30-11h30
Alain Delissen (EHESS)
« A social history of Seoul, 1920-1936: Am I doing settler colonialism (or am I not ?) »

11h30-12h30
Emer O’Dwyer (Oberlin)
« Towards a Transwar History of Japanese Settler Colonialism » 

14h30-15h30
Constance Sereni (Université de Genève)
« Japanese Emigration to Manchuria, 1936-45: Exile as a Policy »


15h30-16h30
Miyamoto Takashi (Université de Tôkyô) 
« Making of Japanese Carceral Archipelago: Introduction of Transportation System during the 1880s »

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Colloque du CAAS : « Les minorités entre mondialisation et approches aréales »

La 9e édition du CAAS (Consortium for Asian and African Studies) se réunira à l’Inalco les 19 et 20 octobre 2018.

Noémi Godefroy (INALCO) et Alice Berthon (INALCO), chercheuses associées au CRJ, interviendront au cours d’une session consacrée au peuple Aïnous (19 octobre).

Noémi Godefroy  : « From “Former Aborigines” to “Indigenous Minority” — Statuses and Stakes of Ainu Indegeneity in Japan in a Historical Perspective (1868-2008) »

Alice Berthon : « Exhibiting Indigenous Culture in a National Museum of Ethnology — the Case of Ainu in Japan »

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Migrations multiformes en contexte colonial – Migrants et migrations à Hokkaido en perspective historique (1869-1899)

Noémi Godefroy (maître de conférences à l’INALCO, chercheuse associée au CRJ) interviendra sur le thème des migrations à Hokkaido dans les premières décennies de l’ère Meiji, dans le cadre de la journée d’étude co-organisée par l’ASIEs et le CEJ intitulée « Migration en Asie migration de l’Asie : Parcours et stratégie des migrants face aux mécanismes étatiques ».

À partir de son annexion en 1869, l’île de Hokkaido devient le lieu de multiples migrations au sens propre, comme au sens figuré. En effet, qu’il s’agisse de mouvements de populations en termes de déplacement dans l’espace, ou en termes de changement de statuts, qu’il s’agisse de guerriers déclassés en quête de reconversion, de repris de justice envoyés en colonie pénitentiaire, ou d’autochtones aïnous, devenus japonais, déplacés au gré des défrichages, presque tous les habitants de ce nouveau territoire japonais sont des «migrants». Le but de cet exposé, qui constitue la première étape d’une nouvelle recherche, est de présenter les différents types de migrations vers et à Hokkaido, et de proposer une première réflexion sur les origines et les formes de celles-ci, mais aussi sur la manière dont elles reflètent les changements politiques, économiques, sociaux et diplomatiques du Japon des premières décennies de l’ère Meiji.

Jeudi 11 novembre, de 9h à 12h30
INALCO, rue de Lille 75006 Paris

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Atelier doctoral des études japonaises (ADEJ) : retour sur la 5e édition à l’EHESS, Paris 2017

Le 5e Atelier doctoral des études japonaises (ADEJ) a été accueilli par le Centre des recherche sur le Japon (CRJ) de l’EHESS à Paris le 8 décembre 2017. Cette journée est un événement scientifique organisé tous les deux ans depuis 2009 par la Société française des études japonaises (SFEJ). Elle vise à permettre aux doctorants de présenter leurs travaux en cours et d’échanger avec leurs collègues et avec les enseignants-chercheurs.

Cette année, nous avons reçu 16 doctorants venant de 11 établissements différents, de France, de Suisse, du Japon ainsi que de la Réunion. La journée s’est déroulée en quatre sessions : dans la matinée, une session, présidée par Noriko Berlinguez-Kono (Université Lille 3), était consacrée à la société contemporaine et une autre, intitulée « Histoire et société », était présidée par Aleksandra Kobiljski (EHESS/CNRS).

Dans l’après-midi, une session portant sur la littérature était présidée par Michel Vieillard-Baron (INALCO) et une session également intitulée « Histoire et société » était présidée par Christian Galan (Université de Toulouse). Les présentations portaient sur des thèmes très variés, et abordaient aussi bien la littérature, l’histoire, la philosophie et les sciences politiques que l’art ou la sociologie. Avec environ 25 participants pour chaque session, ce fut là un véritable lieu d’échanges et de discussions entre doctorants et chercheurs, ces derniers ayant pu apporter des éclairages importants.

Après ces quatre sessions, une table ronde a été organisée pour la deuxième fois, sur le thème de l’après thèse. Elle a été présidée par Estelle Leggeri-Bauer (INALCO) et animée par Matthias Hayek (Université Paris Diderot), Isabelle Konuma (INALCO), Christian Galan (Université de Toulouse) et Michel Vieillard-Baron (INALCO). Des sujets variés comme les qualifications par le CNU, la publication d’articles dans une revue scientifique, les concours de l’enseignement ainsi que le recrutement des enseignants-chercheurs ont été abordés.

Par ailleurs, un document concernant l’après-thèse et les post-docs aux Etats-Unis, rédigé par Noémi Godefroy (INALCO), a été distribué aux participants. Cette table ronde fut l’occasion d’aborder des thèmes importants et a été particulièrement appréciée par les doctorants.

Cette journée enrichissante a été suivie de l’Assemblée générale de la SFEJ et s’est conclue par un cocktail.

Résumés des interventions

En collaboration avec Aleksandra Kobiljski (EHESS/CNRS). Organisation par Naoko Tokumitsu (EHESS) et Delphine Vomscheid (EPHE).

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website