« Corée du Nord, un État-guérilla en mutation » : une publication récente de Philippe Pons

Vient de paraître : Corée du Nord, un État-guérilla en mutation de Philippe Pons, membre fondateur du Centre Japon, journaliste au Monde.

La Corée du Nord est le pays le plus haï, mais aussi le plus mal connu de la planète. Comprendre les ressorts d’un système totalitaire sans équivalent par son monolithisme idéologique, l’inscrire dans son espace et dans son temps pour en saisir l’ancrage et décrypter le fonctionnement d’une économie émergente, de facto de marché : tel est l’objet de ce livre.
La Corée du Nord est le fruit d’une histoire disputée : colonisée par le Japon (1910-1945) puis divisée par les États-Unis et l’URSS en 1945, partition entérinée trois ans plus tard et contestée par une guerre fratricide (1950-1953), et restée depuis sans traité de paix.

Gallimard
Collection La Suite des temps
Parution : 22 avril 2016
720 p., 34,50 euros
ISBN : 9782070142491

Site de l’éditeur

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Toy Stories of Modern Japan: Labour-intensive Industrialisation and Skills in the Interwar Period

tanimoto

Conférence de Masayuki TANIMOTO, professeur à l’Université de Tokyo, professeur invité à l’EHESS, dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon. Cette séance aura lieu exceptionnellement sur le site de l’EHESS, avenue de France.

A recent book titled Labour–intensive Industrialization in Global History (Edited by Austin and Sugihara, 2013) pointed out that the labour-intensity should not be regarded as a feature of a stage but as a type of industrialization in the context of the economic development. The lecture tries to exemplify this hypothesis by exploring the role of small-scale industries in Japan’s industrialization by focusing on the changing patterns of the export trade from the late nineteenth century to after World War II. Although the individual categories only accounted for small proportions, the sum of various consumer goods other than textiles contributed a considerable proportion of manufactured exports, with changing the patterns in the composition after World War I. We can assume that there was an evolutionary process in production and that the small-scale industries played a central role in it. In other words, the foundation of the competitive-edge of Japan’s export-oriented industries transformed from cheap female labourers at the large textile factories to the skilled or semi-skilled male workers in the small workshops. We exemplify this process by focusing on the development of urban toy industry, a typical labour-intensive industry proliferated among industrialized as well as developing countries and regions from 19th century onward, and suggest that this form of industrial rivalry—competing for the affluent market in industrial finished goods—appears to have pioneered an important type of world trade, which expanded after World War II.

Jeudi 26 mai 2016 de 13h à 15h
Salle 681, EHESS, 190-198 avenue de France 75013 Paris

Résumé

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Table ronde « Décor et nature » à l’UNESCO

Augustin Berque (CRJ-EHESS) participera à une table ronde sur le thème du retour de la nature dans la ville dans le cadre des rencontres « Architectures  & commerce » qui aura lieu au siège de l’UNESCO à Paris le 27 mai 2016. Pour en savoir plus…

Vendredi 27 mai 2016
Paris, Siège de l’UNESCO

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Journées d’étude : A la rencontre des Aïnous, minorité autochtone du Japon

Affiche_Ainous__realisation_Sylvain_Boyer-BULAC-520x245
© David Mac Ritchie : « The Ainos »

Les journées d’étude intitulées « À la rencontre des Aïnous, minorité autochtone du Japon » se tiendront le vendredi 20 et samedi 21 mai 2016 à l’INALCO, au Pôle des Langues et des Civilisations. Plusieurs membres du Centre de recherches sur le Japon y participeront.

Ces journées seront précédées par un atelier d’analyse de documents iconographiques sur les Aïnous, conservés à la BULAC (XVIIIème et XIXème siècles) animé par Junko UCHIDA (professeure invitée à l’EHESS, Musée national de l’histoire et du folklore du Japon), Pascal HURTH (BULAC) et Noêmi GODEFROY (INALCO) .

Cet atelier fait écho à l’exposition « Regards sur les Aïnous du Japon » dont le vernissage  aura lieu vendredi 20 mai à partir de 18h30 à l’INALCO dans la galerie et dans le foyer de l’auditorium.

****

À LA RENCONTRE DES AÏNOUS, MINORITÉ AUTOCHONE DU JAPON
Programme détaillé (pdf)

INALCO – Pôle des Langues & des Civilisations
65, rue des Grands Moulins 75013 Paris
Contact : noemi.godefroy@inalco.fr

Vendredi 20 mai (14h-18h) – Langue, histoire & société aïnoues
(Salle 4.06)

14h – 14h15 : Accueil & présentation des participants

Introduction – État de la recherche sur les Aïnous en France, en Europe & au Japon

Panel 1 – Langue & tradition orale

Modération: Charlotte VON VERSCHUER (EPHE/CRCAO)

14h15 – 15h
Alexander VOVIN (CRLAO, EHESS) – La distribution de la langue aïnoue dans le Japon ancien (avant le XIe siècle)

15h – 16h15
François MACÉ (CEJ, INALCO) –Kutune shirka, ou comment apprécier un récit épique hors-contexte ?

16h15-16h30 : Pause

Panel 2 – Les rapports nippo-aïnous en perspective historique

Modération : Augustin BERQUE (CRJ, EHESS)

16h30- 17h15
Noémi GODEFROY (Groupe « Populations Japonaises », CEJ, INALCO/CRJ, EHESS)- Réseaux du monde aïnou en Asie orientale (XVIIème-XVIIIème siècles)

17h15-18h
Junko UCHIDA (Musée national de l’histoire et du folklore du Japon/EHESS) – Pour une nouvelle interprétation de la Suite de portraits de chefs barbares (Ishū retsuzō)

****

Samedi 21 mai (10h-18h) – Confrontations des discours & des représentations (Salle 3.15)

Panel 3 – Confrontation des discours – Productions littéraires & ethnographiques

Modération: Mayumi SHIMOSAKAI (Laboratoire Rémélice, Université d’Orléans/ Groupe « Populations Japonaises », CEJ, INALCO)

10h- 10h45
Gérald PELOUX (Laboratoire AGORA (EA 7392), Université de Cergy-Pontoise/ CRCAO) – L’œuvre résiliente d’un écrivain aïnou, Iboshi Hokuto 違星北斗 (1901-1929)

10h45-11h30
Philippe DALLAIS (Institute for Social Anthropology & Empirical Cultural Studies, Université de Zurich)- Le paradigme Montandon & les recherches sur les Aïnous à la fin de Meiji et pendant l’entre-deux guerres

11h30 – 13h : Pause déjeuner

Panel 4 – La Confrontation des discours (suite) – Représentations, folklore & patrimoine

Modération : Coralie CASTEL (BNF/ Groupe « Populations Japonaises », CEJ, INALCO)

13h-13h45
Alice BERTHON (CEJ, EHESS) – La représentation de la culture aïnoue au Musée National d’Ethnologie à l’épreuve du temps

13h45 –14h30
Chikako MAJIMA (EHESS) – Kayano Shigeru 萱野茂 (1926-2006) & la transmission de la culture aïnoue

14h30 – 14h45 : Pause

Panel 5 – Les Aïnous au XXIe siècle

Modération: Dominique SAMSON NORMAND DE CHAMBOURG (Centre de Recherches Europes-Eurasie (CREE), INALCO)

14h45 – 15h30
Kuniko BRAGHINI (Enseignante de japonais dans les grandes écoles) – La transmission de la culture aïnoue, à travers le témoignage de deux sœurs à Shiranuka en 2012

15h30-16h15
Kaori TAHARA (Chercheuse indépendante) – Point de vue émique sur la réalité aïnoue au XXIe siècle : comment concilier la garantie des droits d’un peuple autochtone et les intérêts de la majorité ?

16h15-16h30 : Pause

Panel 6 – Regards sur les Aïnous

Modération : Frédéric ROUSTAN (Université d’Aix-Marseille, IrAsia/Groupe « Populations Japonaises », CEJ, INALCO)

16h30-17h15
Damien CROS –Film Charanke Matsuri (Tokyo, 2010)

17h15-17h30
Pascal HURTH (BULAC) – Présentation des collections aïnoues présentes à la BULAC & de l’exposition « Regards sur les Aïnous du Japon »

17h30-18h : Visite de l’exposition « Regards sur les Aïnous du Japon »

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Le rôle religieux des femmes chez les Aïnous

Conférence de Junko UCHIDA, Maître de conférences au Musée national de l’histoire et du folklore du Japon et chercheuse invitée à l’EHESS dans le cadre du séminaire de Guillaume Carré.

Le peuple Aïnou de Hokkaïdo croyait au pouvoir spirituel de femmes qui délivraient des prophéties au cours de transes. Nous allons examiner la fonction religieuse des femmes chez les Aïnous à partir des observations faites par Neil Gordon Munro qui, dans la région de Saru, a mené des recherches de terrain sur une longue durée dans les années 1930.

Vendredi 13 mai 2016 de 11h à 13h
Salle 6 EHESS, 105 boulevard Raspail 75006 Paris

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Tendances récentes de la recherche sur les Aïnous au Japon

photo_uchida

Première d’une série de quatre conférences de Junko UCHIDA, Maître de conférences au Musée national de l’histoire et du folklore du Japon et chercheuse invitée à l’EHESS en mai 2016, dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon.

Le Sénat et la Chambre des représentants au Japon ont approuvé le 6 juin 2008 la reconnaissance du statut de peuple autochtone pour les Aïnous. En 2020 est prévue l’inauguration d’un « Musée national de la culture aïnoue ». Lors de cette conférence, nous examinerons les mesures prises par le gouvernement japonais pour la protection de la culture de ce peuple ainsi que l’actualité des études sur les Aïnous au Japon.

Jeudi 12 mai 2016 de 13h à 15h
Salle 7, 105 boulevard Raspail 75006 Paris

La deuxième conférence de Junko UCHIDA, intitulée « Le rôle religieux des femmes chez les Aïnous » aura lieu le 13 mai à 11h dans la cadre du séminaire du Guillaume Carré.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website