Exposition : « Hibakusha. Dessins des survivants d’Hiroshima et de Nagasaki »

Exposition organisée par les Archives nationales et le Centre Joë Bousquet et son temps du 8 décembre 2017 au 31 mars 2018 à Pierrefitte-sur-Seine.

L’exposition présente au public plus de 150 reproductions de dessins réalisés par des hibakusha, terme qui désigne au Japon les survivants des bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki.
De rares photographies montrèrent l’ampleur des destructions en marquant de façon indélébile la conscience historique mondiale. Mais elles avaient leurs limites : toute présence humaine, de blessés ou de morts, avait été évacuée de la prise de vue, focalisée sur les champs de ruines. Il a fallu le temps d’une génération pour libérer les souvenirs et la parole.

En 1974, après avoir reçu le dessin d’un homme de 74 ans souhaitant exprimer ce qu’il avait vécu lors du bombardement américain du 6 août 1945, la chaîne de télévision japonaise NHK lança à travers tout l’archipel un appel à témoignage auprès des survivants du drame, les hibakusha, devenus les symboles de la lutte contre la guerre et les armes atomiques à travers le monde. Lire la suite …

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d’études, documentaliste

More Posts - Website

Le Centre Japon accueille le 5ème Atelier Doctoral des Études Japonaises (ADEJ) le 8 décembre 2017

Cette année, le Centre de recherches sur le Japon accueillera les participants pour sa 5e édition dans les locaux de l’EHESS à Paris.

Date : le vendredi 8 décembre 2017
Lieu : EHESS, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris 
Entrée libre

9h30 : Accueil des participants (salle S-01)
9h45 : Allocutions d’ouverture (salle S-01)

Session 1 : « Société contemporaine » (salle S-01)
Présidence de séance : Noriko BERLINGUEZ-KONO
10h00 – 10h30
Antonin Francesch, Université Sophia (Tōkyō), « De l’après-guerre à la fin des années 1990, en quoi ont consisté les “vagues” successives du régionalisme asiatique promu par le Japon ? »

10h30 – 11h00
Asuka Ikeda, Université Jean Moulin Lyon 3, « Arts plastiques et femmes au Japon 1970-1985 : au carrefour de l’art et du féminisme »

Pause café (15 minutes)
11h15 – 11h45
Miyako Hayakawa, EHESS Marseille, « Enquête ethnographique sur les rapports sociaux de genre chez les expatriés japonais en France »

11h45 – 12h15
Fumiko Sugie-Biencourt, Université Paris Diderot, « Conditions et possibilités d’une nouvelle littérature post-catastrophe au Japon : autour de Furukawa Hideo »

Session 2 : « Histoire et société 1 » (salle B1-18)
Présidence de séance : Aleksandra KOBILJSKI
10h00 – 10h30
Clio Simonetta, EPHE, « L’archer monté au Japon, des origines à 1185 »

10h30 – 11h00
Akiyo Herledant-Kubo, INALCO, « Les pratiques d’élevage bovin dans le Japon du XIXe siècle : Une analyse statistique, historique et anthropologique de la modernisation de la zootechnie dans les départements d’Ehime et Nagasaki »

Pause café (15 minutes)
11h15 – 11h45
Akane Nishii, EHESS Paris, « Achats d’objets d’art par les diplomates à Edo : Analyse du Gaikokujin kaimono entre 1859 et 1861 »

11h45 – 12h15
Céline Zuretti, Université Paris Diderot, « Que nous apprennent les témoignages relatifs au projet du Shūseikan du fief de Satsuma ? »

12h15 – 13h15 : Pause déjeuner

Session 3 : « Littérature » (salle B1-10)
Présidence de séance : Michel VIEILLARD-BARON
13h15 – 13h45
Arthur Defrance, EPHE, « Paysages chinois, japonais et sino-japonais de l’Antiquité »

13h45 – 14h15
Émile Nass, Université de Strasbourg, « Le Japon de la fin de l’époque de Muromachi (XV- XVIe siècles) : analyse d’une société en mutation au travers des arts du divertissement tels qu’ils sont évoqués dans les notes journalières nikki »

Pause café (15 minutes)
14h30- 15h00
Méryline Payet, Université de la Réunion, « L’ambivalence de la figure féminine dans les nouvelles de Ryūnosuke Akutagawa »

15h00 – 15h30
Naoko Tsuruki, Université Côte d’Azur, « Les amours exotiques sont-elles un poncif ? Madame Chrysanthème pour Pierre Loti, Maihime (La Danseuse) pour Ōgai Mori »

Session 4 : « Histoire et société 2 » (salle B1-18)
Présidence de séance : Christian GALAN

13h15 – 13h45
Cyrian Pitteloud, Université de Genève, « Contrôle social et gestion d’une crise environnementale au Japon à la fin du XIXe siècle : l’affaire d’Ashio »

13h45 – 14h15
Erina Shimooka, Université Paris Diderot, « Rencontre entre l’Occident et l’Extrême-Orient au milieu du XIXe siècle – le cas du royaume des Ryūkyū avec la France »

Pause café (15 minutes)

14h30- 15h00
Joël Olivier Piguet, Université de Genève, « Le statut de l’institution impériale dans le Japon de l’immédiat après-guerre »

15h00 – 15h30
Samuel Marie, Université Jean Moulin Lyon 3, « Subjectivité́ et démocratie chez Maruyama Masao »

15h45 – 16h45 Table-ronde (réservée aux membres de la SFEJ) : La valorisation de la thèse (salle S-01)
Présidence : Estelle LEGGERI-BAUER
Matthias Hayek (qualification par le CNU)
Isabelle Konuma (revue CIPANGO)
Christian Galan (concours de l’enseignement)
Michel Vieillard-Baron (recrutement des enseignants-chercheurs)

17h00 – 19h00 : Assemblée Générale de la SFEJ et remise du prix de thèse 2017 (salle A7-37)
19h00 – 20h00 : Cocktail 

Contact : Naoko Tokumitsu (EHESS) et Delphine Vomscheid (EPHE)

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d’études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : « L’empereur Meiji », une BD historique

Guillaume Carré (CRJ-EHESS) a participé en tant que conseiller scientifique à cette parution.

1853, baie d’Edo, future Tokyo. Une armada de navires européens attend au large des côtes japonaises pour entamer les négociations avec ce pays qui vit coupé du monde. Mais il n’est pas facile de remettre en cause un isolationnisme cultivé depuis plus de deux siècles par la dynastie des Shoguns Tokugawa, laissant à l’empereur un rôle religieux et symbolique. Quinze ans plus tard, une période de réformes radicales va se cristalliser autour du nouvel empereur Mutsuhito, dit Meiji, le Japon s’affranchissant alors du système féodal et s’ouvrant au reste du monde à marche forcée.

Meiji (qui signifie littéralement « gouvernement éclairé ») est ainsi à la fois le nom de l’ère qui voit le Japon basculer dans la modernité et de celui qui l’a incarnée. Découvrez aujourd’hui le destin de ce dirigeant remarquable en BD.

Glénat
Collection : Ils ont fait l’Histoire
ISBN : 9782344017050
56 p., 14.50 €

Sur le site de l’éditeur : http://www.glenatbd.com/bd/l-empereur-meiji-9782344017050.htm

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d’études, documentaliste

More Posts - Website