Quand fleurissent les troubles. Les conceptions du vivant au Japon vues depuis l’horticulture 

© Emilie Letouzey

Conférence d’Emilie LETOUZEY (Université Toulouse 2 Jean Jaurès) dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Société et culture du Japon contemporain », le 13 févier 2020.

Si le monde des fleurs au Japon est bien connu, ses coulisses le sont moins. À partir de matériaux recueillis lors d’une enquête ethnographique sur l’horticulture dans la région d’Ōsaka, je parlerai des plantes ornementales et de leur fabrication comme manière d’aborder la question de la vie au Japon. Je prendrai l’exemple d’un groupe de producteurs de pêchers et d’abricotiers (Prunus mume), en présentant leurs pratiques techniques (la greffe notamment) – des pratiques perturbées par l’irruption d’une maladie dans leurs cultures. Cet exemple permettra d’interroger le végétal comme forme de vie, et d’arriver au thème de la vie en tant qu’objet d’étude. Comment approcher cet objet par l’ethnographie, dans un contexte d’intense production discursive autour des notions relatives à la vie ?

Jeudi 13 févier, de 11h à 13h
EHESS (salle A07-51) – 54 boulevard d Raspail 75006 Paris 



Citer ce billet
Yasuko D'Hulst (2020, 10 février). Quand fleurissent les troubles. Les conceptions du vivant au Japon vues depuis l’horticulture . Carnets du Centre Japon. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ma1o

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterYouTube

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search