Appel à communication : Colloque de la SFEJ 2020 « Périphéries et centres »

Le 14ème colloque de la SFEJ se tiendra les jeudi 10, vendredi 11 et samedi 12 décembre 2020 à l’Université d’Orléans. Les propositions, d’une quinzaine de lignes maximum, doivent être envoyées à l’adresse colloquesfej2020@gmail.com avant le 30 avril 2020.

Le dernier colloque de la SFEJ a été organisé à Paris, à l’EHESS, en décembre 2018. L’édition 2020 de ce moment incontournable de la japonologie française se tiendra, pour la première fois, à l’Université d’Orléans et consacrera trois décennies de relations fructueuses entre cette ville et sa région et le Japon.

Les liens entre Orléans et le Japon se développent dès la fin des années 1980 grâce à l’installation d’entreprises japonaises dans le Loiret. Cinq lycées ouvrent alors des cours de japonais en LV3, et un cours d’initiation se met en place à l’université d’Orléans en 1988. L’enseignement du japonais ne cesse par la suite de se développer jusqu’à la situation actuelle qui voit cette langue proposée en licence et master LEA. Le trentième anniversaire du jumelage entre Utsunomiya et Orléans en mai 2019 a été l’occasion de constater l’attachement de la métropole et des associations de la région Centre-Val de Loire à leurs relations avec l’archipel et leur volonté commune de promouvoir la culture japonaise.

Le thème choisi en 2018 – « Résistances, conflits et réconciliations » – a permis d’éclairer de façon remarquable les dynamiques à l’œuvre dans l’histoire japonaise. Nous nous proposons, pour l’édition 2020, de poursuivre dans cette voie en mettant cette fois en avant le thème des « Périphéries et centres ».

S’interroger sur les centres et les périphéries permet en effet de prendre en considération les aspects moins connus de l’histoire japonaise, que ceux-ci aient été marginalisés pour des raisons méthodologiques ou qu’ils aient été passés sous silence pour des raisons politiques. On pourra ainsi revenir notamment sur la définition de quelques concepts clés : quels territoires considérer comme japonais ? Qu’est-ce que la littérature japonaise ? Que recouvre la langue japonaise ? Quelle est/serait l’identité japonaise ? Qui – quels groupes, quels individus – constituent les marges de la population japonaise ?

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search