Mouvements de retour à la terre dans le Japon d’après-guerre : de l’utopie aux nouveaux designs de la vie

© Kenjiro Muramatsu

29 août 2019 : Photo de l’entrée du Nouveau village (atarashiki mura, 新しき村), une des premières communautés agricoles et “utopiques” implantée en 1939 par l’écrivain Mushanokôji Saneatsu à Moroyama (départem département de Saitama). Il reste huit membres qui y vivent aujourd’hui.

Conférence de Kenjirô MURAMATSU (Université de Strasbourg), dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Société et culture du Japon contemporain », le 12 mars 2020.

Cet exposé propose une perspective globale et sociologique de multiples mouvements de retour à la terre dans le Japon d’après-guerre. Il interrogera surtout la montée historique de l’attachement à la « vie » dans ses multiples sens au sein de la population en rapport avec les crises sociales et écologiques, ainsi que son évolution jusqu’à nos jours.
Après un retour historique (retour à la terre d’écrivains des années 1900-1920 et mouvements de l’agriculture biologique et de coopératives de consommation des années 1960-1980) et nous observerons successivement le développement contemporain des deux champs suivants : boom de migration vers la campagne et retour à la terre (péri-)urbain.

Jeudi 12 mars 2020, de 11h à 13h
EHESS (salle A07-51) – 54 boulevard Raspail 75006 Paris



Citer ce billet
Yasuko D'Hulst (2020, 4 mars). Mouvements de retour à la terre dans le Japon d’après-guerre : de l’utopie aux nouveaux designs de la vie. Carnets du Centre Japon. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ma21

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterYouTube

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search