Conférence exceptionnelle de l’UMR8173 Chine Corée Japon : Le Christ et le coke au Japon à l’aube du XXe siècle

Conférence d’Aleksandra Majstorac-Kobiljski, post-doctorante au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, dans le cadre du projet ANR « Itinéraires individuels et circulation des savoirs scientifiques et techniques en Chine moderne (XVIe-XXe siècles) ».

La Chine a les plus grandes réserves prouvées de charbon au monde. Cependant, à l’aube du XXe siècle, les possibilités de bénéficier de ses richesses semblaient sombres. Depuis la seconde guerre de l’opium, la mauvaise qualité de ce charbon était le problème fondamental d’énergie pour la dynastie Qing et il l’est resté pour la République. À part les conflits liés aux concessions minières, la plus grande difficulté était que la qualité du charbon extrait était telle qu’il ne pouvait être transformé en coke et était, par conséquent, inutile à la sidérurgie, chose qui entravait la création d’une armée, d’une marine et d’un réseau ferroviaire modernes entre autres nécessités de ce temps. Cette intervention expliquera comment un ingénieur-chimiste japonais chrétien a résolu ce problème dans la première décennie du XXe siècle, quand il a réussi à produire du coke à partir de charbon bitumineux en utilisant un processus de son invention dans un four à coke d’origine belge modifié.

Mardi 13 décembre 2011, de 10h à 12 h
Salon de la Maison de l’Asie
22 avenue du Président Wilson 75116 Paris
 

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.