Conférence “La grande transformation du capitalisme japonais (1980-2010)”

Sébastien Lechevalier (CRJ/EHESS) donnera une conférence dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon et présentera sa recherche en cours sur le capitalisme japonais dont l’ouvrage éponyme récemment paru constitue un aboutissement mais aussi un nouveau départ.

Pourquoi le capitalisme japonais a-t-il disparu de nos débats alors qu’il a été élevé au rang de modèle dans les années 1980 ? Et comment une entreprise symbole de ce modèle comme Toyota est-elle devenue la première du monde dans son secteur malgré la stagnation que subit l’économie japonaise depuis les années 1990 ?

Existe-t-il un modèle optimal d’organisation des entreprises et comment peuvent-elles maintenir leur avance technologique, voire la renforcer, dans un environnement de plus en plus concurrentiel et incertain ? Les pays développés peuvent-ils conserver un avantage comparatif dans l’industrie face à la puissance manufacturière chinoise et quel rôle envisager pour le système éducatif dans la société dite de la « connaissance » ? Enfin, le cycle de dérégulation généralisée touchant peut-être à sa fin, comment penser les relations entre État et marché et redéfinir le contrat social dans un contexte de montée des inégalités ?

Cette analyse de la transformation profonde du capitalisme japonais dans une perspective d’économie politique, associée à une réflexion sur la diversité des capitalismes et sur le changement institutionnel, montre que le Japon constitue toujours un laboratoire susceptible d’éclairer les grands enjeux de l’économie mondiale.

Jeudi 15 décembre 2011 de 11h à 13h
Salle 7 EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris

Contact : sebastien.lechevalier(at)ehess.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.