Victoria Lee, chercheuse invitée au CRJ

Image : Institut d’Etudes Avancées de Paris

Victoria Lee, maîtresse de conférences en histoire du Japon moderne et contemporain et en histoire des sciences à l’université d’Ohio, fera cette année partie des chercheurs invités par le CRJ pour présenter son travail de recherche.

Victoria Lee est docteure en Histoire à l’université de Princeton et maîtresse de conférences en histoire du Japon moderne et contemporain et en histoire des sciences à l’université d’Ohio. En cette année 2020-21, elle est chercheuse résidente à l’Institut d’Etudes Avancées de Paris. Spécialisée dans la microbiologie, elle rejoint le programme Dark Clouds avec un projet de recherche portant sur l’ingénierie du contrôle microbien au Japon au XXe siècle.

Déjà invitée par le CRJ en 2015-16 à intervenir dans le cadre du séminaire d’histoire du Japon moderne et contemporain, alors qu’elle était en contrat post-doctoral à l’Institut Max Planck d’histoire des sciences, Victoria Lee est depuis devenue maîtresse de conférences, et a publié sur l’histoire de la microbiologie, les connaissances appliquées et industrielles modernes, la mondialisation scientifique et l’économie politique de la vie quotidienne. Elle s’intéresse également aux intersections historiques entre la chimie, la santé et l’environnement.

Son temps à Paris sera notamment consacré à la rédaction d’un ouvrage, ainsi qu’à un projet de recherche portant sur la science de la fermentation dans le Japon du XXe siècle. Elle travaille également en collaboration avec le CRJ à l’élaboration d’un atelier provisoirement intitulé « Envirotech and Industry in Asia: Health, Risk, and Hazard, 1800-2000 ».


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search