Rapatrier les morts d’un pays disparu

Travail forcé et rapatriements contemporains des morts coréens du Japon

Statues de Chijang bosal (Bodhisattva Kshitigarbha, dédié aux morts), dans un temple bouddhiste de l’île de Cheju (Corée du Sud), juillet 2017
(© Florence Galmiche)

Intervention de Florence Galmiche (Université de Paris- CCJ) dans le cadre de la 4ème saison des « Rendez-vous du Japon contemporain », organisé par Aleksandra Kobiljski et César Castellvi.

Mercredi 26 mai 2021, de 11h à 13h

Inscription requise : crj@ehess.fr

Pour plus d’information : https://enseignements.ehess.fr/2020-2021/ue/855


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Aleksandra Kobiljski (19 avril 2021). Rapatrier les morts d’un pays disparu. Carnets du Centre Japon. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ma73


1 réponse

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search