Appel à contribution : Cipango – Cahiers d’Études Japonaises – 2014 : La fabrication des savoirs

La revue “Cipango”, dont le Centre de recherches sur le Japon est désormais partenaire (depuis cette année), a lancé un appel à contribution sur le thème de “La fabrication des savoirs” pour son numéro à paraître au printemps 2014.

La mise en place de l’État-nation japonais, à partir de l’ère Meiji, voit la formation de différentes branches du savoir, en sciences humaines et sciences « dures » comme en sciences appliquées, dans le Japon du dernier tiers du xixe siècle.

Souvent considérée sous l’unique prisme de « l’occidentalisation » du Japon, cette véritable fabrique des savoirs relève de multiples dimensions : « transposition » ex nihilo de savoirs qui n’existaient pas dans le Japon du premier xixe siècle, construction progressive et synchronique de champs qui étaient alors eux-mêmes en gestation en Europe occidentale (sociologie, psychologie), systématisation de disciplines dont la filiation remonte au Japon d’Ancien Régime (archéologie ou histoire), ou innovations singulières développées par le Japon (sismologie).

Une ou deux générations plus tard, au tournant de la Première Guerre mondiale, le Japon possède des chercheurs du même niveau que ceux des autres puissances de l’époque. Ceux-ci participent activement et « normalement » aux échanges universitaires et scientifiques mondiaux en histoire, archéologie, psychologie, sociologie, mais aussi physique, métallurgie, médecine, etc.

La revue Cipango souhaiterait s’interroger sur la fabrique des savoirs dans le Japon moderne et contemporain. Le numéro tentera de saisir le développement et la réalité concrète de ce nouvel épistémè scientifique qui apparaît avec les structures universitaires mises en place chez les puissances ouest-européennes, aux États-Unis ou au Japon à partir de la fin du xixsiècle.

Nous souhaitons prêter une égale attention à l’histoire des idées et des développements scientifiques, à la formation des catégories créées pour penser le réel, à l’histoire des institutions, des réseaux et des chercheurs, ainsi qu’à une approche sociale accordant toute son importance aux habitus et pratiques.

Les chercheurs de tous domaines qui souhaiteraient soumettre un manuscrit à la revue Cipangocahiers d’études japonaises sont invités à le faire avant le 10 mai 2013. Une évaluation sera ensuite réalisée avant le 15 juin 2013, la version finale des manuscrits devant être soumise à la revue pour le 1er septembre 2013. Publication prévue au printemps 2014.

Coordinateurs du numéro : Arnaud Nanta (CNRS/CRJ, rattaché à l’UMIFRE 19 depuis septembre 2012), Laurent Nespoulous (INALCO, rattaché à l’UMIFRE 19 depuis septembre 2012)

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.