Projection-débat : « Films en miroir – Quarante ans de cinéma japonais » à Tokyo du 11 au 17 juin 2022

ⒸGendaieigasha

À l’occasion de la publication de la revue Ebisu. Etudes japonaises n° 59 « Films en miroir. Quarante ans de cinéma au Japon (1980-2020) » dossier coordonné par Mathieu Capel (Université de Tokyo, membre associé CRJ), le Centre culturel de l’Athénée français, l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise et l’IFJ organisent conjointement une programmation associant projections de films et interventions de réalisateurs japonais et chercheurs français et japonais.

« Autour de 1980, le paysage cinématographique a achevé une mue débutée vingt ans plus tôt : le système des studios qui le structurait s’est effondré, laissant place à de nouveaux acteurs, de nouveaux agencements. Les cinéastes de la période sont toutefois victimes d’un étrange paradoxe. Contemporains des outils vidéo et numériques, des bases de données et d’Internet, leurs films jouissent a priori d’une visibilité sans précédent. Or, leur appréhension hors du Japon semble toujours aussi fragmentaire, peinant à en comprendre logiques et enjeux. Ce numéro se propose de repenser les quarante dernières années du cinéma japonais, en deux parties : la première partie aborde les modalités de la production, de la distribution et de la création ainsi que leurs évolutions au cours de cette ère ‘post-studios’ ; la seconde se penche sur une figure incontournable de la critique, Hasumi Shiguéhiko. » Mathieu CAPEL

Vous trouverez le programme détaillé et les informations pratiques sur les sites de l’Institut français du Japon-Tokyo et du Centre culturel de l’Athénée français

Programme des films

  • Flame et femme de Kiju YOSHIDA (1967/102min./35mm)
  • Edogawa Ranpo no injū de Tai KATO (1977/117min./35mm)
  • The August without Emperor de Satsuo YAMAMOTO (1978/140min./35mm)
  • Love Hotel de Shinji SOMAI (1985/88min./35mm)
  • About Love, Tokyo de Mitsuo YAMAGIMACHI (1993/113min./35mm/st anglais)
  • Femmes en miroir de Kiju YOSHIDA (2002/129min./sous titré anglais/35mm/st anglais)
  • Canary de Akihiko SHIOTA (2004/132min./35mm)
  • Punk Samurai Slash Down de Gakuryu ISHII (2019/131min./DCP)
  • TENZO de Katsuya TOMITA (2019/60min./DCP/st anglais)

 Intervenants (ordre alphabétique)

  • Toranosuke AIZAWA(réalisateur/scénariste)
  • Mathieu CAPEL (chercheur en cinéma/maître de conférences à l’université de Tokyo)
  • Fabien CARPENTRAS(chercheur en cinéma/Maître de conférences  de l’Université national de Yokohama)
  • Dimitri IANNI(chercheur indépendant, spécialiste du cinéma japonais contemporain/ responsable du comité de sélection du Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo )
  •  Chika KINOSHITA (professeure de cinéma à l’université de Kyoto)
  •  Abi SAKAMOTO (responsable cinéma de l’IFJ)
  •  Akihiko SHIOTA(réalisateur)
  •  Katsuya TOMITA(réalisateur)
  •  Raphaëlle YOKOTA(chercheure en cinéma/Doctorante à l’Inalco)


Citer ce billet
Yasuko D'Hulst (2022, 3 juin). Projection-débat : « Films en miroir – Quarante ans de cinéma japonais » à Tokyo du 11 au 17 juin 2022. Carnets du Centre Japon. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/macc

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterYouTube

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search