Mathieu Gaulène obtient une bourse dans le cadre du programme JSPS

Mathieu Gaulène, jeune chercheur associé au CRJ, membre de Mitate Lab. Post-Fukushima Studies (CNRS), a été sélectionné comme post-doctorant à l’Université Tôhoku dans le cadre du programme JSPS pour une durée de deux ans.

Après s’être concentré, lors de sa thèse aux Mines, sur l’analyse discursive des gestionnaires de l’accident de Fukushima, Mathieu Gaulène s’intéresse désormais au rôle de la mémoire collective comme agent de la gestion d’un désastre. A partir d’une enquête ethnographique auprès des acteurs du chantier de décontamination radioactive, et notamment des associations citoyennes de la commune d’Iitate (飯舘), il s’agira de déterminer le rôle que joue une mémoire collective générale des désastres dans le choix de cette politique, et la manière dont décontaminer les sols peut, à rebours, restructurer la mémoire collective spécifique au désastre de Fukushima, en en retirant sa caractéristique nouvelle, la radioactivité. 

L’accueil de cette recherche se fera au sein de l’International Research Institute of Disaster Science (IRIDeS) de l’Université du Tôhoku, sous la supervision de l’anthropologue Sébastien Penmellen Boret, ainsi que dans le cadre du programme de recherche international Mitate Lab. Post-Fukushima Studies (CNRS), et du Centre de recherches sur le Japon (CRJ, EHESS).

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search