Faire fortune à la fin des Tokugawa : le cas de la Maison Takasakiya à Edo

文京ふるさと歴史館所蔵「高崎屋絵図」

La troisième conférence de M. Iwabuchi Reiji, Maître de conférences au Musée national d’histoire du Japon, chercheur invité de l’EHESS, intitulée ”江戸住大商人の肖像−場末の仲買 高崎屋の成長” dans le cadre du séminaire de Guillaume Carré (CRJ/EHESS).

La fortune des grands marchands et la prospérité des villes illuminent la période d’Edo. Du 17e au 19e siècle, par vagues successives, des générations de commerçants firent succéder leur réussite au déclin de leurs prédécesseurs, en installant progressivement leurs activités, leur condition et leurs valeurs au centre du jeu social. Certains cas emblématiques de génies des affaires qui révolutionnèrent les pratiques commerciales de leur temps, comme les Mitsui ou les Kônoike, ont déjà bien été étudiés. Mais la grande majorité des marchands aisés était en fait composés de grossistes ou d’intermédiaires de dimensions plus modestes, cherchant au sein de corporations à conserver les positions acquises contre la concurrence de nouveaux venus. La maison Takasakiya est assez représentative des commerçants qui connurent une ascension à la fin du shogounat : installés d’abord dans des quartiers excentrés de la cité d’Edo, ses patrons appuyèrent leur développement sur celui de la consommation populaire, mais aussi sur l’essor des productions régionales et sur la diversification des sources d’approvisionnement. A une époque où apparaissaient les marques à la mode et la publicité, les succès de tels commerçants signaient l’entrée de la consommation dans une nouvelle ère qui préfigurait le Japon moderne. La conférence dégagera donc les ressorts de la réussite exemplaire des Takasakiya, une réussite qui exhale néanmoins, comme souvent à cette période, des relents de saké frelaté et de sauce de soja d’appellation d’origine douteuse …

Télécharger le résumé en japonais

Vendredi 18 janvier 2013 de 11h à 13h
Salle 6 EHESS, 105 boulevard Raspail 75006 Paris

Renseignements : guillaume.carre(at)ehess.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.