Projet scientifique 3

Historiographie du royaume des Ryûkyû au XIXe siècle

Responsable : P. Beillevaire

Notre principal domaine d’étude demeure l’historiographie du royaume des Ryûkyû au XIXe siècle jusqu’à sa complète annexion par l’empire japonais et la création du département d’Okinawa en 1879. Nous n’avons d’autre priorité que de publier l’intégralité des documents des Missions étrangères, de la Marine et des Affaires étrangères concernant la présence française à Okinawa entre 1844 et 1862 et la position de la diplomatie face à l’annexion du royaume. Si la constitution de cet important ensemble documentaire (environ 2 800 000 signes) peut être considérée comme achevée, les années récentes ont cependant permis de continuer à en approfondir l’analyse par la prise en compte quasi exhaustive des sources japonaises, nationales ou locales, se rapportant aux activités des Français et à la politique de Satsuma. Les sources corrélatives britanniques et américaines sont également citées. Introductions, descriptifs liminaires et un important appareil critique accompagnent ces documents afin de mettre en évidence la richesse et la diversité de leur contenu informatif qui ne concerne pas seulement Okinawa ou le Japon, mais également l’histoire politique, culturelle et religieuse de la France de Louis-Philippe et du Second Empire.

Nous souhaiterions également pouvoir publier en français les mémoires de Louis Furet, mentionnés dans la partie bilan. C’est en effet un document important, et même exceptionnel en langue française, sur la fin de l’époque d’Edo et sur les rapports entre Japonais et étrangers durant ces premières années d’ouverture d’un pays

Participation au projet du ministère de l’Éducation japonais ayant pour objet le réexamen des conséquences politiques et culturelles au Japon des relations d’Okinawa avec les Européens et les Américains (XIXe-XXe siècles), sous la direction du professeur Yamazato Katsunori, université nationale des Ryûkyû.

Nous continuerons bien sûr d’observer l’évolution de la situation politique à Okinawa et le contentieux avec Tôkyô au regard de l’impasse actuelle concernant l’implantation militaire américaine et le projet de base à Henoko.

Participation au projet international proposé par Vera Dorofeeva-Lichtmann sur les traditions cartographiques en Asie orientale avec une étude de l’évolution de la cartographie des îles Ryûkyû du XVIe au XIXe siècle.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.