[Entretien] Tendances dans les arts contemporains d’Okinawa, des générations entre le Japon et les États-Unis

Jasmina Gavrankapetanović-Redžić est professeure adjointe au département d’éducation artistique de l’Académie des beaux-arts de l’Université de Sarajevo. Ses travaux portent sur les questions d’identités collectives et individuelles, de violence sexuelles, de transmission transgénérationnelle des traumatismes dans les arts visuels en Bosnie-Herzégovine, au Japon (Okinawa) et en Belgique.

Elle a été chargée de recherche internationale au sein de la Société japonaise pour la promotion des sciences à l’Université Doshisha, Faculté des études politiques, Kyoto (2018/2020). Vous pouvez retrouver les publications de Jasmina Gavrankapetanović-Redžić au lien suivant : https://www.alu.unsa.ba/en/content/jasmina-gavrankapetanovic-redzic

Jasmina Gavrankapetanović-Redžić était invitée à présenter ses travaux dans le cadre du séminaire « Histoire du Japon moderne : périodisation en chantier » animé par Aleksandra Kobiljski (CRJ-CCJ) et Noémi Godefroy (INALCO), le 30 novembre 2022 (https://carnetsjapon.hypotheses.org/29170).

Entretien et réalisation vidéo par Alexandre Garnier.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search