Nouvelle parution : Démontage d’Empires

demontageempire

Nouvelle parution : Jean Fremigacci, Daniel Lefeuvre et Marc Michel (dir.), Demontage d empire.

Dès les lendemains de la Seconde Guerre mondiale, le monde est travaillé par les aspirations à l’indépendance des peuples colonisés, dont l’exemple le plus évident reste la conférence de Bandoeng. Les empires français, portugais, japonais ou espagnol se démantèlent en ordre ou dans le désordre. Les guerres d’Indochine et d’Algérie ont eu tendance à reléguer au second plan historiographique les épisodes moins violents de transfert de souveraineté, notamment en Afrique noire. Or, avec la création de l’Union française, les manuels de droit de l’après-guerre se modifient déjà comme pour anticiper le démantèlement à venir. L’Ecole nationale de la France Outre-Mer opère une reconversion après s’être déjà largement africanisée. Des contributions internationales abordent ce moment très particulier où l’ordre ancien et l’ordre nouveau se superposent : transfert des archives algériennes vers la métropole, renégociations parfois déchirantes des conventions économiques et financières comme avec la Tunisie, rapatriement des entreprises de travaux publics en Indochine ou des pieds-noirs du Maghreb, décolonisation des institutions judiciaires au Maghreb ou création des universités africaines francophones dans le cadre de la coopération… Au Sénégal, on décolonise même pour mieux rester tandis que la décolonisation est bloquée en Angola jusque dans les années 1970. Des parallèles éclairants sont faits avec le XIXe siècle comme l’indépendance du Brésil où l’enjeu est de sauver la couronne portugaise comme britannique.

Dans cet ouvrage collectif, un article d’Arnaud Nanta « La décolonisation japonaise (1945-1949) : le démontage de l’empire colonial, les occupations et les replis, les politiques d’assistance aux rapatriés » p. 257-283.

Riveneuve
Collection “Actes académiques”
ISBN : 978-2-36013-149-5
508 pages, 24.00 €

Site de l’éditeur

 

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.