Travailler le bois dans l’architecture urbaine en France et au Japon : discours, pratiques et projets : soutenance de thèse de Yukiko OSHIMA, 2 juillet 2024

Yukiko OSHIMA (CRJ-CCJ) soutiendra sa thèse dans la discipline « Territoires, sociétés, développement », intitulée : Travailler le bois dans l’architecture urbaine en France et au Japon : discours, pratiques et projets . La thèse a été réalisée sous la direction de Valérie GELÉZEAU (CRC-CCJ).

Mardi 2 juillet 2024 à 9h30
Salle des soutenances A07_37, EHESS, 54 bd Raspail 75006 Paris

Le jury sera composé de :

Jean-Sébastien CLUZEL, Professeur des universités, Faculté des lettres de Sorbonne Université, UFR d’histoire de l’art et archéologie
Jean-Claude BIGNON, Professeur émérite ENSA de Nancy
Françoise GED, Architecte DPLG HDR, Directrice de l’Observatoire d’architecture de la Chine contemporaine, Cité de l’architecture & du Patrimoine
Xavier GUILLOT, Professeur des écoles d’architecture ENSAP Bordeaux
Mary PICONE, maîtresse de conférences retraitée de l’EHESS (membre invitée)
Valérie GELÉZEAU, directrice d’études à l’EHESS, CCJ-CRC (directrice de thèse)

La soutenance sera suivie d’un pot convivial.

En raison des restrictions d’entrée au bâtiment, celles et ceux qui souhaiteraient assister à la soutenance, sont priés de contacter par e-mail : yukiko.oshima@ehess.fr

Résumé :

Dans les civilisations riches en ressources forestières, l’architecture en bois incarne la relation entre l’être humain et la nature. Afin d’explorer l’évolution des idées contemporaines sur l’architecture en bois et les dispositifs qui l’entourent en France et au Japon, cette thèse s’appuie sur trois types de matériaux : étude bibliographique ; entretiens avec les professionnels, (architectes, ingénieurs, charpentiers, historiens, etc.) ; études de cas sur le terrain à Paris et à Tôkyô, incluant leurs banlieues. Le pilier central de ce travail repose sur l’analyse des réalisations, des discours et des pratiques recueillis lors des entretiens. L’étude de cas explore davantage l’essence des processus à l’œuvre que le bois prend dans la formation de notre habitat urbain. En conjonction avec l’étude bibliographique qui contextualise ces divers éléments, et grâce à une démarche comparative des deux civilisations, cette recherche offre un éclairage sur l’évolution de l’architecture en bois, sur sa perception par les professionnels de la filière bois, et sur sa contribution à la configuration des espaces urbains. Elle se situe donc à la croisée de plusieurs champs scientifiques tels que l’architecture, les études urbaines, l’anthropologie des savoirs et des techniques, ainsi que la sociologie des métiers.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterYouTube


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Yasuko D'Hulst (1 juillet 2024). Travailler le bois dans l’architecture urbaine en France et au Japon : discours, pratiques et projets : soutenance de thèse de Yukiko OSHIMA, 2 juillet 2024. Carnets du Centre Japon. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11rdo


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search