Nakai et la renaissance des bibliothèques au Japon, 1945-1952

Conférence de Michael Lucken (Inalco) et Antony Boussemart (EFEO) dans le cadre du Cycle de conférences « D’autres regards sur le monde » organisé par la BULAC.

Le philosophe Nakai Masakazu (1900-1952) fut l’un des fondateurs de la Bibliothèque nationale de la Diète qui ouvrit ses portes au public à Tokyo en 1948. Originaire du département de Hiroshima, il contribua en quelques années à transformer un système documentaire élitiste et peu développé en un remarquable outil au service de la population. Contrairement à ce qui a souvent été affirmé, cette mutation n’est pas uniquement le résultat de l’influence américaine pendant l’Occupation. En retraçant le parcours de Nakai, l’objectif est de faire mieux comprendre les valeurs des élites progressistes japonaises qui, avec pragmatisme et enthousiasme, ont reposé les bases de la citoyenneté après 1945. Au-delà, il s’agit de réfléchir au rapport au savoir dans un contexte de domination culturelle.

Mardi 16 février 2016 de 18h30 à 20h30
Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 PARIS
Entrée libre

Plus d’info

 



Citer ce billet
Yasuko D'Hulst (2016, 4 février). Nakai et la renaissance des bibliothèques au Japon, 1945-1952. Carnets du Centre Japon. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m9r8

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterYouTube

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search