Les tensions territoriales nippo-russes en perspective historique

Noémi Godefroy (Inalco, CEJ) donnera une conférence dans le cadre du séminaire « Sciences sociales du Japon contemporain », Histoire du Japon contemporain : Analyse et perspective du modèle de capitalisme japonais.

Mercredi 5 octobre 2016, 13h30-15h30
Salle 481C (Université Paris Diderot)

Résumé

En mars 2016, le Ministre de la Défense russe a annoncé le déploiement des systèmes de défense côtiers dans l’archipel des Kouriles, et en mai, le commandant de la région Est, le général Sergei Sourovikine, a fait savoir dans un communiqué que le développement des infrastructures militaires dans cette zone était une priorité pour les quatre prochaines années. Ces déclarations ont remis au centre des attentions une région dont le statut constitue encore aujourd’hui une pierre d’achoppement dans les rapports nippo-russes. En effet, depuis 1945, le Japon revendique la souveraineté territoriale sur les « territoires du nord » (hoppō ryōdo), c’est-à-dire Itouroup, Kounachir, Shikotan et le groupe des Habomai. Avant même la Seconde Guerre mondiale, ces îles avaient déjà été placées tour à tour sous administration russe et japonaise.
Dans cette intervention, nous nous pencherons sur l’évolution des rapports nippo-russes dans la région depuis le XIXème siècle, et nous tenterons de mettre en lumière comment les frontières ont évolué au gré des conflits, des alliances et des traités.

Télécharger l’Affiche

Contacts : adrienne.sala@gmail.com / brice_fauc@yahoo.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique

More Posts - Website


Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, Chargée de valorisation scientifique