Table ronde : « Pourquoi traduire les sciences sociales d’Asie orientale ? »

La table ronde « Pourquoi traduire les sciences sociales d’Asie orientale ? » se tiendra le 21 mars 2018 à l’occasion de la parution du Hors-série 2017 de la revue Tracés.

Avec la participation de : Alain Delissen (EHESS – CCJ-CRC), Alice Doublier (EHESS – CCJ-CRJ), Émilie Frenkiel (Univ. Paris-Est Créteil – LIPHA), Florence Galmiche (Paris 7 – EHESS/CCJ-CRC), Christelle Rabier (EHESS – Centre Norbert Elias).

Pourquoi traduire les sciences sociales du Japon, de la Chine et de la Corée aujourd’hui ? Revenant sur la genèse, l’acte de traduction et le processus d’édition du Hors-série 2017 de la revue Tracés dans lequel sont traduits, introduits et commentés trois textes singuliers – qui portent sur l’étude des les pratiques quotidiennes des citadins tokyoïtes de l’entre-deux guerres ; l’analyse des innovations gouvernementales par la science politique chinoise d’aujourd’hui; la sociologie contemporaine du droit de l’avortement en Corée – contributeurs et contributrices du numéro proposent de réfléchir aux implications et aux enjeux de la traduction des auteurs et autrices d’Asie orientale.
Mercredi 21 mars 2018, de 17h à 19h
EHESS (salle A07_37), 54 boulevard Raspail 75006 Paris


Contact: alice.doublier@ehess.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Publié par

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste