Entretien avec Guillaume Carré : « 1968 au Japon : comme un tremblement de terre »

© Images tirées du manga Unlucky Young Men, de Kamui Fujiwara et Eiji Otsuka (éd. Ki-oon, 2015)

Guillaume Carré (EHESS-CNRS) a donné un entretien en mars dernier à la revue GEO. Il analyse le mouvement étudiant au Japon de 1968-1969.

Vous trouverez cette entretien à l’adresse suivante :
https://www.geo.fr/photos/reportages-geo/1968-au-japon-comme-un-tremblement-de-terre-185811

Durant de longs mois, d’avril 1968 à janvier 1969, les étudiants japonais occupent leurs facultés avant que la police ne réprime durement la contestation. Dans un entretien exclusif pour GEO.fr, Guillaume Carré, maître de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et chercheur au CNRS, décrypte le mouvement le plus important en ampleur (et en violence) de tous les pays industrialisés. Lire la suite…

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Itô Chûta : Un architecte du Japon de Meiji dans l’Empire ottoman

Conférence de Miyuki Aoki-Girardelli sur Itō Chūta 伊東忠太, architecte de l’ère Meiji, à la Maison de la culture du Japon à paris le 12 avril 2018.

Itô Chûta (1867-1954), premier historien japonais de l’architecture, émit l’hypothèse d’un lien entre le Hôryûji et le Parthénon, questionnant l’échelle des valeurs qui faisait de l’architecture occidentale classique un sommet absolu. En 1902, il entreprit un tour du monde qui focalisa son intérêt sur l’architecture « orientale ». La théorie qu’il développa à son retour s’écarte radicalement du « point de départ » européen.

Miyuki Aoki-Girardelli mettra l’accent sur les éléments collectés par Chûta dans l’Empire ottoman, son passage à Paris en 1905, et une riche iconographie. Cette historienne de l’art, basée à Istanbul, est titulaire d’un doctorat en Histoire de l’Art de l’Université des Techniques d’Istanbul.  Elle a récemment publié Itô Chûta : Un architecte du Japon de Meiji dans l’Empire ottoman.

Pour en savoir plus…

Jeudi 12 avril 2018 à 18h30
Maison de la culture du Japon à Paris

101 bis, quai Branly 75015 Paris

Entrée libre sur réservation

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Appel à contributions : « Les fonds sonores et les fonds spécialisés et précieux sur l’Asie »

Appel à contributions pour les prochaines journées DocAsie, le réseau national regroupant les documentalistes et bibliothécaires travaillant sur l’Asie, qui se tiendront à Paris du 20 au 22 juin 2018. La présentation d’un enseignant / chercheur, un doctorant ou un post-doctorant est également bienvenue.  Pour en savoir plus…

Date limite d’envoi des propositions de communication : le 16 avril 2018

Fonds sonores sur l’Asie : Comment constituer un fonds sonore ? Quelles sont les spécificités de la gestion d’un fonds aussi particulier ? Quelles sont les composantes à valoriser et à mettre en avant dans ce travail ? Quel est le rôle de l’innovation technologique sur un tel projet, comment se partager la tâche entre les différentes compétences nécessaires (techniques, scientifiques et intellectuelles, etc.) ?

Fonds spécialisés et précieux : Comment ces fonds ont-ils été constitués, quelles sont leurs origines ? Comment ces fonds intègrent-ils l’histoire des études/recherches sur ce domaine ? Quel est la place de ces fonds dans les collections / la politique documentaire de l’établissement ?

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website