Empires on the Waterfront: Japan’s Ports and Power, 1858-1899

Catherine L. Phipps, Professeur à l’Université de Memphis, professeur invitée à l’EHESS au mois de mai 2018, donnera une conférence dans le cadre du séminaire de F. Gipouloux (CECMC-CCJ) et A. Kobiljski (CRJ-CCJ) « Aux origines de la mondialisation et de la divergence Europe-Asie », le 9 mai 2018.

Catherine L. Phipps est l’auteur d’un livre du même titre, publié en 2015 par Harvard University Press.

This talk examines a largely unacknowledged system of “special trading ports” that operated under full Japanese jurisdiction in the shadow of the better-known treaty ports and unequal treaties. In so doing, it recasts the rise of Japan’s empire as a process deeply embedded in the complicated system of maritime relations in East Asia during the pivotal second half of the nineteenth century.

The opening of Japan from the time of Matthew Perry’s visit and the revision of the unequal treaties look very different with the inclusion of special trading ports. Instead of five working international ports in 1899, Japan had 27 at home plus more in its new colony of Taiwan. Many of these ports were modernized and equipped to properly handle large ships and international trade. Further, they had customs houses, merchants who knew how to conduct foreign trade, and Moji, in particular, played a prominent role in the Sino-Japanese War of 1894-95. The Japanese port city of Moji provides a new spatial framework for understanding Japan’s extended transition into the modern world of nation-states and helps to explain the rapidity of Japan’s industrialization and expansion.

Mercredi 9 mai 2018 de 11h à 13h
Salle A07-51, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Atelier doctoral des études japonaises (ADEJ) : retour sur la 5e édition à l’EHESS, Paris 2017

Le 5e Atelier doctoral des études japonaises (ADEJ) a été accueilli par le Centre des recherche sur le Japon (CRJ) de l’EHESS à Paris le 8 décembre 2017. Cette journée est un événement scientifique organisé tous les deux ans depuis 2009 par la Société française des études japonaises (SFEJ). Elle vise à permettre aux doctorants de présenter leurs travaux en cours et d’échanger avec leurs collègues et avec les enseignants-chercheurs.

Cette année, nous avons reçu 16 doctorants venant de 11 établissements différents, de France, de Suisse, du Japon ainsi que de la Réunion. La journée s’est déroulée en quatre sessions : dans la matinée, une session, présidée par Noriko Berlinguez-Kono (Université Lille 3), était consacrée à la société contemporaine et une autre, intitulée « Histoire et société », était présidée par Aleksandra Kobiljski (EHESS/CNRS).

Dans l’après-midi, une session portant sur la littérature était présidée par Michel Vieillard-Baron (INALCO) et une session également intitulée « Histoire et société » était présidée par Christian Galan (Université de Toulouse). Les présentations portaient sur des thèmes très variés, et abordaient aussi bien la littérature, l’histoire, la philosophie et les sciences politiques que l’art ou la sociologie. Avec environ 25 participants pour chaque session, ce fut là un véritable lieu d’échanges et de discussions entre doctorants et chercheurs, ces derniers ayant pu apporter des éclairages importants.

Après ces quatre sessions, une table ronde a été organisée pour la deuxième fois, sur le thème de l’après thèse. Elle a été présidée par Estelle Leggeri-Bauer (INALCO) et animée par Matthias Hayek (Université Paris Diderot), Isabelle Konuma (INALCO), Christian Galan (Université de Toulouse) et Michel Vieillard-Baron (INALCO). Des sujets variés comme les qualifications par le CNU, la publication d’articles dans une revue scientifique, les concours de l’enseignement ainsi que le recrutement des enseignants-chercheurs ont été abordés.

Par ailleurs, un document concernant l’après-thèse et les post-docs aux Etats-Unis, rédigé par Noémi Godefroy (INALCO), a été distribué aux participants. Cette table ronde fut l’occasion d’aborder des thèmes importants et a été particulièrement appréciée par les doctorants.

Cette journée enrichissante a été suivie de l’Assemblée générale de la SFEJ et s’est conclue par un cocktail.

Résumés des interventions

En collaboration avec Aleksandra Kobiljski (EHESS/CNRS). Organisation par Naoko Tokumitsu (EHESS) et Delphine Vomscheid (EPHE).

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Le Centre Japon accueille le 5ème Atelier Doctoral des Études Japonaises (ADEJ) le 8 décembre 2017

Cette année, le Centre de recherches sur le Japon accueillera les participants pour sa 5e édition dans les locaux de l’EHESS à Paris.

Date : le vendredi 8 décembre 2017
Lieu : EHESS, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris 
Entrée libre

9h30 : Accueil des participants (salle S-01)
9h45 : Allocutions d’ouverture (salle S-01)

Session 1 : « Société contemporaine » (salle S-01)
Présidence de séance : Noriko BERLINGUEZ-KONO
10h00 – 10h30
Antonin Francesch, Université Sophia (Tōkyō), « De l’après-guerre à la fin des années 1990, en quoi ont consisté les “vagues” successives du régionalisme asiatique promu par le Japon ? »

10h30 – 11h00
Asuka Ikeda, Université Jean Moulin Lyon 3, « Arts plastiques et femmes au Japon 1970-1985 : au carrefour de l’art et du féminisme »

Pause café (15 minutes)
11h15 – 11h45
Miyako Hayakawa, EHESS Marseille, « Enquête ethnographique sur les rapports sociaux de genre chez les expatriés japonais en France »

11h45 – 12h15
Fumiko Sugie-Biencourt, Université Paris Diderot, « Conditions et possibilités d’une nouvelle littérature post-catastrophe au Japon : autour de Furukawa Hideo »

Session 2 : « Histoire et société 1 » (salle B1-18)
Présidence de séance : Aleksandra KOBILJSKI
10h00 – 10h30
Clio Simonetta, EPHE, « L’archer monté au Japon, des origines à 1185 »

10h30 – 11h00
Akiyo Herledant-Kubo, INALCO, « Les pratiques d’élevage bovin dans le Japon du XIXe siècle : Une analyse statistique, historique et anthropologique de la modernisation de la zootechnie dans les départements d’Ehime et Nagasaki »

Pause café (15 minutes)
11h15 – 11h45
Akane Nishii, EHESS Paris, « Achats d’objets d’art par les diplomates à Edo : Analyse du Gaikokujin kaimono entre 1859 et 1861 »

11h45 – 12h15
Céline Zuretti, Université Paris Diderot, « Que nous apprennent les témoignages relatifs au projet du Shūseikan du fief de Satsuma ? »

12h15 – 13h15 : Pause déjeuner

Session 3 : « Littérature » (salle B1-10)
Présidence de séance : Michel VIEILLARD-BARON
13h15 – 13h45
Arthur Defrance, EPHE, « Paysages chinois, japonais et sino-japonais de l’Antiquité »

13h45 – 14h15
Émile Nass, Université de Strasbourg, « Le Japon de la fin de l’époque de Muromachi (XV- XVIe siècles) : analyse d’une société en mutation au travers des arts du divertissement tels qu’ils sont évoqués dans les notes journalières nikki »

Pause café (15 minutes)
14h30- 15h00
Méryline Payet, Université de la Réunion, « L’ambivalence de la figure féminine dans les nouvelles de Ryūnosuke Akutagawa »

15h00 – 15h30
Naoko Tsuruki, Université Côte d’Azur, « Les amours exotiques sont-elles un poncif ? Madame Chrysanthème pour Pierre Loti, Maihime (La Danseuse) pour Ōgai Mori »

Session 4 : « Histoire et société 2 » (salle B1-18)
Présidence de séance : Christian GALAN

13h15 – 13h45
Cyrian Pitteloud, Université de Genève, « Contrôle social et gestion d’une crise environnementale au Japon à la fin du XIXe siècle : l’affaire d’Ashio »

13h45 – 14h15
Erina Shimooka, Université Paris Diderot, « Rencontre entre l’Occident et l’Extrême-Orient au milieu du XIXe siècle – le cas du royaume des Ryūkyū avec la France »

Pause café (15 minutes)

14h30- 15h00
Joël Olivier Piguet, Université de Genève, « Le statut de l’institution impériale dans le Japon de l’immédiat après-guerre »

15h00 – 15h30
Samuel Marie, Université Jean Moulin Lyon 3, « Subjectivité́ et démocratie chez Maruyama Masao »

15h45 – 16h45 Table-ronde (réservée aux membres de la SFEJ) : La valorisation de la thèse (salle S-01)
Présidence : Estelle LEGGERI-BAUER
Matthias Hayek (qualification par le CNU)
Isabelle Konuma (revue CIPANGO)
Christian Galan (concours de l’enseignement)
Michel Vieillard-Baron (recrutement des enseignants-chercheurs)

17h00 – 19h00 : Assemblée Générale de la SFEJ et remise du prix de thèse 2017 (salle A7-37)
19h00 – 20h00 : Cocktail 

Contact : Naoko Tokumitsu (EHESS) et Delphine Vomscheid (EPHE)

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website