Appel à contributions : « Les architectes de l’ère Heisei (1989-2019). Rôles, statuts, pratiques et productions »

La rédaction de la revue Ebisu – Études japonaises lance un appel à contributions pour son numéro 57, à paraître en 2020 : « Les architectes de l’ère Heisei (1989-2019). Rôles, statuts, pratiques et productions ».

Date limite d’envoi des déclarations d’intention (titre et résumé de 800 signes) : 30 septembre 2018
Date limite d’envoi des articles : 31 mars 2019

Les propositions d’article seront envoyées par mail à l’adresse : ebisu@mfj.gr.jp

Plus d’informations : https://journals.openedition.org/ebisu/2193

Ce numéro propose d’analyser l’évolution de l’architecture au Japon durant une période de mutations (1989-2019) au regard des enjeux locaux ou internationaux, à travers le renouvellement de la figure de l’architecte héritée de la période de Haute Croissance.

Dans les années 1990, l’éclatement de la bulle spéculative ébranle les secteurs de l’immobilier et de la construction, affectant en quantité et en qualité le travail des architectes. Par la suite, les crises répétées de l’ère Heisei les ont conduits à s’interroger sur leur rôle. La mondialisation du marché de l’architecture, sa médiatisation, l’essor économique des pays voisins modifient en outre les modalités d’exportation de l’architecture japonaise.

Les années de la Bulle ont diffusé dans le monde une représentation idéalisée de l’architecture japonaise, loin des réalités locales des décennies suivantes. Les conditions de production du bâti, l’exercice du métier d’architecte, sa place dans le monde socio-économique restent méconnues : rareté des concours publics, prise en charge de la conception par les constructeurs, architectes indépendants réduits à la production de maisons individuelles, etc.

Nous souhaitons accueillir des contributions autour des thèmes suivants :
– modifications du métier d’architecte au Japon : accès à la commande, programmes, relations entre maîtrises d’œuvre et d’ouvrage, contraintes, formes nouvelles d’exercice du métier ;
– réflexions sur la profession et mises en perspective : lieux et rôles des débats (historiques, esthétiques, enjeux éthiques ou techniques, responsabilités sociale et environnementale), évolution des acteurs (notamment formation, milieux universitaires, société civile), effets de l’internationalisation, etc.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

パリの日本建築 Architectures japonaises à Paris, 1867-2017 : exposition bilingue français-japonais

© PAVILLON DE L’ARSENAL

Exposition créée par le Pavillon de l’Arsenal, présentée du 28 juin au 24 septembre 2017, bilingue français – japonais avec le soutien de la Japan Foundation.

Les architectes japonais écrivent avec Paris une histoire singulière et méconnue, riche de multiples rencontres, expositions et installations, projets et réalisations emblématiques. L’exposition et l’ouvrage qui l’accompagne révèlent pour la première fois ce dialogue entre deux cultures entamé dès la fin du XIXe siècle et qui se traduit aujourd’hui par une dizaine de constructions majeures, en cours ou récemment livrées dans la métropole parisienne, dont la Collection Pinault – Paris dans la Bourse de Commerce, le Learning Center à Saclay, le projet Mille arbres ou encore l’immeuble-pont Aurore à Paris Rive Gauche, la Seine musicale à Boulogne-Billancourt et la transformation des grands magasins de la Samaritaine. Lire la suite …

28 juin au 24 septembre 2017
Pavillon de l’Arsenal
21, boulevard  Morland 75004 PARIS

DOSSIER DE PRESSE (pdf)

A l’occasion de l’exposition « Architectures japonaises à Paris, 1867-2017 », découvrez l’ouvrage éponyme ci-dessous.

Editions du Pavillon de l’Arsenal
Juin 2017
ISBN : 978-2-35487-038-6
608 pages, 39 euros

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website