Table ronde « Face aux barbares. Chine, Japon, Corée à l’épreuve des impérialismes »

Table ronde organisée par ECLA (Espace des Cultures et Langues d’Ailleurs) avec la participation de Xavier Paulès (EHESS-CCJ), Emmanuel Lozerand (INALCO) et Alain Delissen (EHESS-CCJ), et Hélène Blais (ENS) comme modératrice.

Mercredi 29 mars 2017 à 11h
Salle Dussane, 45 rue d’Ulm 75005

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Inscription : estelle.figon@ens.fr

Site de l’ENS : http://www.ens.fr/actualites/agenda/article/face-aux-barbares-chine-japon

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : « Le christianisme à l’épreuve du Japon médiéval »

le-christianisme-a-l-epreuve-du-japon-medieval-ou-les-vicissitudes-de-la-premiere-mondialisation-1549-1569

Nouvelle parution : Le christianisme à l’épreuve du Japon médiéval ou les vicissitudes de la première mondialisation, 1549-1569 de Nathalie Kouamé, préface de Claude Prudhomme.

Dès l’arrivée au Japon du jésuite navarrais François Xavier (1549), le premier missionnaire chrétien à avoir foulé le sol nippon, le dialogue engagé entre les membres de la Compagnie de Jésus et les Japonais révéla surtout la distance culturelle qui séparait alors l’Orient de l’Occident : assurément, les peuples de ces deux extrémités de la terreavaient des conceptions différentes des origines du monde, des êtres divins et de la vie dans l’au-delà. Dépourvus de toute force militaire, et ne pouvant avoir recours qu’à la « suave pression de la volonté » promue à l’époque par Bartolomé de Las Casas, les premiers évangélisateurs du pays du Soleil levant durent multiplier leurs efforts pour faire la « conquête spirituelle » d’une nation libre et soucieuse de préserver ses traditions.

Cet essai propose une lecture inédite des vingt premières années du « siècle chrétien » de l’histoire du Japon. En se fondant sur des sources européennes et japonaises de première main, l’ouvrage propose une analyse approfondie de l’installation dans l’archipel des missionnaires chrétiens, du contenu de leurs conversations et débats avec les Japonais, et des réactions de ces derniers à l’égard de la nouvelle religion étrangère. Ce faisant, le livre offre un exemple significatif des difficultés du processus de mondialisation qui s’est enclenché à partir des XVe et XVIe siècles sous la férule des conquistadors, des marchands et des missionnaires.

Editions Karthala
Collection Hommes et sociétés
9 mai 2016
216 p., 19 euros
ISBN: 978-2-811-11455-8

Site de l’éditeur

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : Moderne sans être occidental. Aux origines du Japon aujourd’hui

Vient de paraître : Moderne sans être occidental. Aux origines du Japon aujourd’hui de Pierre-François Souyri, Professeur à l’Université de Genève .

On a longtemps confondu la modernité avec la forme prise par le développement historique des sociétés occidentales. Selon Pierre-François Souyri, l’histoire récente montre au contraire que la modernité telle que nous la concevions n’était que l’aspect particulier d’un phénomène mondial.
Au Japon, elle a émergé au moins autant de la pensée japonaise et chinoise que de concepts venus d’Occident : dans les années 1880, la lutte pour la liberté et les droits du peuple et pour un régime constitutionnel s’abreuve des classiques chinois plus que des idées rousseauistes ; celle contre la destruction de la nature par le système industriel puise ses inspirations dans une cosmologie de l’harmonie entre l’homme et l’univers ; le féminisme, qui apparaît dès les années 1910, trouve certaines de ses référence dans le shintô ; et le premier socialisme se nourrit d’une vision du monde largement confucéenne.
Par ses remplois d’idéologies du passé, la modernisation japonaise oblige à relativiser le statut exemplaire de l’expérience occidentale. Cette modernisation a de fait fonctionné autant comme le rejet du modèle occidental que comme son adoption. Pourtant, son rythme et les questionnements qu’elle suscite ont été identiques à ceux de l’Occident. Pierre-François Souyri peut dès lors poser ce souriant paradoxe : une grammaire commune de la modernité peut-elle puiser à des sources différentes?

Gallimard
Collection :  Bibliothèque des Histoires
Parution : 11-05-2016
496 p., 25 euros
ISBN : 9782070125692

Site de l’éditeur

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website