Le conte marchand d’Ihara Saikaku (1642-1693)

Daniel Struve (Université Paris Diderot) donnera une conférence dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Histoire du Japon moderne et contemporaine : permanences et ruptures », le 6 décembre 2018.

Jeudi 6 décembre 2018, de 11h à 13h
EHESS 
(salle A07-37)  54 boulevard Raspail 75006 Paris

Ihara Saikaku (1642-1693) est connu comme l’auteur d’une vingtaine de recueils de contes appelés ukiyozôshi (« livres sur le monde flottant »), qui ouvrent une nouvelle page dans l’histoire de la prose japonaise. On connaît tout particulièrement les contes amoureux (L’homme qui ne vécut que pour aimer, 1682 ; Les Cinq amoureuses, 1686 ;  Vie d’une amie de la volupté, 1686), mais aussi les contes de marchands (Le Magasin perpétuel du Japon, 1688 ; Comptes et mécomptes, 1692), traduits par René Sieffert sous le titre Histoires de marchands. Je me propose de réfléchir à propos de cette seconde catégorie, sa portée, ses traits caractéristiques, en la replaçant dans le projet romanesque d’ensemble d’Ihara Saikaku dont j’essaierai de dégager l’unité et la cohérence. Pour cela je m’appuierai principalement sur les recueils posthumes, inachevés ou peut-être abandonnés, qui nous aident à reconstituer  la genèse du genre. 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Endô Shûsaku reads Frantz Fanon: Deimperialization Meets Decolonization

Conférence de Christopher L. HILL, Professeur à l’Université de Michigan, donnera une conférence dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon le 17 mai 2018.

The Japanese novelist Endô Shûsaku and the Martiniquan anticolonial theorist and activist Frantz Fanon each studied in Lyon in the early 1950s. Endô’s stories and essays from the time show that he was reading the then-obscure Fanon closely. While it is unclear how Endô encountered Fanon, the use he made of Fanon’s work shows them examining the collapse of empires from asymmetrical positions, with Fanon writing about the struggle against European colonialism and Endô about the de-imperialization of Japan by countries struggling to maintain control of their own imperium. The encounter between Endô and Fanon illustrates not only unexamined connections in the history of imperialism but also the possibility of creating new transnational histories that deepen our understanding of a heterogeneous, polycentric world.

Jeudi 17 mai, de 11h à 13h
EHESS, Salle 11, 105 boulevard Raspail 75006 Paris

Résumé

Glossary / Bibliography

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Journée d’étude : « La littérature classique japonaise et le sujet féminin »

Journée d’étude organisée par le CEJ (Inalco), le CRCAO (Université Paris Diderot) et le Groupe de recherche sur le Genji Monogatari, le 23 mars 2018.

Vendredi 23 mars 2018 à 13h30
Inalco – 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris

Programme

13h30 : Discours d’ouverture : Anne Bayard-Sakai (CEJ)

13h40 : Présentation du cycle et de sa thématique : Daniel Struve (CRCAO) et Terada Sumie (CEJ)

14h-15h : Première intervention : « Rethinking Gender and Agency in the Tale of Genji »『源氏物語』におけるジェンダーと行為体を再考する : Rajyashree Pandey (University of London)

Discutante : Claire Brisset (CRCAO)

15h-16h : Seconde intervention : 「女性のジェンダーと逸脱する身体『夜半の寝覚め』と『源氏物語』を通して—」 » Les femmes et le corps ingouvernable dans les Nuits sans sommeil et le Roman du Genji : Kimura Saeko (Université Tsuda)

Discutant : Paul Shalow (Rutgers University)

16h-18h : Discussion générale : introduite par Françoise Lavocat (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

Les conférences auront lieu en anglais (sans interprétation), français et japonais (avec interprétation dans les deux langues lors des discussions).

Contact : sumie.terada<at>inalco.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Appel à communications : « La littérature japonaise après le 11 mars aujourd’hui »

Appel à communications pour le colloque international « La littérature japonaise après le 11 mars aujourd’hui » qui aura lieu les 21 et 22 juin 2018 à l’INALCO.

En mars 2018, sept années se seront écoulées depuis la triple catastrophe du 11 mars 2011. Ces sept années, dans le domaine de la création littéraire, signifient qu’une histoire de l’après 11 mars est déjà à l’œuvre, avec sa stratification de textes. On n’écrit pas sur l’après 11 mars aujourd’hui comme on écrivait dans les semaines, puis les mois, les années qui ont suivi le désastre.

Mais cette durée n’affecte pas seulement l’écriture des textes littéraires. La littérature de l’après 11 mars a très rapidement fait l’objet, non seulement au Japon mais aussi ailleurs, de métadiscours critiques, d’analyses, devenant un objet pour l’étude et la critique littéraires. Ce métadiscours a lui aussi une histoire aujourd’hui, et on ne peut pas écrire sur la littérature de l’après 11 mars comme on écrivait dans les semaines, puis les mois, les années qui ont suivi le désastre.

Le colloque pour lequel nous lançons un appel à communications a pour thème la littérature de l’après 11 mars aujourd’hui. Il a pour ambition d’interroger cette histoire de la littérature de l’après 11 mars et du métadiscours sur cette littérature, de questionner l’évolution dans la production littéraire, d’analyser les textes qui s’écrivent aujourd’hui pour tenter de comprendre pourquoi ils s’écrivent aujourd’hui, mais aussi de repenser les textes écrits au long de ces sept années pour y lire ce qui, peut-être, n’était pas lisible plus tôt. Seront aussi les bienvenues les interventions ayant pour but de repenser d’autres textes, d’autres discours, à la lumière des discours de l’après mars 2011 dont on interrogera ainsi l’effet recontextualisant.

Les propositions de communication (titre et résumé de 1500 signes maximum) devront être envoyées à apres11mars@yahoo.co.jp avant le 30 mars 2018, accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Appel à contributions : n° 9 de la revue « Impressions d’Extrême-Orient » : Les relations entre humains et animaux dans les littératures d’Asie

Montage photo de Loïc Aloisio

La revue électronique « Impressions d’Extrême-Orient » lance un appel à contributions pour le numéro 9 à paraître en 2019.

Le numéro 9 d’Impressions d’Extrême-Orient s’intéressera aux relations entre les humains et les autres espèces vivantes, et plus précisément entre les humains et les animaux dans les littératures d’Asie. Il serait ainsi possible, à travers les traductions d’œuvres philosophiques, historiques, spirituelles, religieuses et littéraires, de dresser un panorama le plus complet possible des liens complexes unissant les êtres humains et les animaux en Asie. Lire la suite…

Date limite de réception des propositions : 31 octobre 2018

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website