Descendre des étoiles, monter de la Terre : Conférence d’Augustin Berque

Conférence d’Augustin Berque donnée le 19 juin 2018 en Belgique organisée par le CIVA (Centre international pour la Ville, l’Architecture et le Paysage) en ligne à l’adresse suivante : https://vimeo.com/277115295

En mars dernier, l’architecte Kengo Kuma rencontrait au sein de son agence parisienne le grand géographe, philosophe et orientaliste Augustin Berque. Faisant suite à cet entretien, Augustin Berque, lors d’un passage unique en Belgique, donnera une conférence où il évoquera la question de l’architecture, et de son lien avec le lieu. L’architecture moderne a revendiqué un « espace universel » qui, perdant tout lien avec la singularité des lieux concrets, aboutit aujourd’hui à l’acosmie d’un « espace foutoir » (junkspace) où une starchitecture – une « architecture E.T. » comme descendue des étoiles – se pose ici ou là comme elle se poserait ailleurs. Comment en est-on arrivé là, et pouvons-nous recosmiser l’architecture?

Texte de la conférence

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Rencontre-débat autour de publications récentes d’Augustin Berque, le 6 juin 2018

Rencontre avec Augustin Berque à la Librairie TSCHANN à l’occasion de la publication des actes du Colloque de Cerisy « La mésologie, un autre paradigme pour l’anthropocène ? Autour du travail d’Augustin Berque » (Marie Augendre, Jean-Pierre Llored et Yann Nussaume (éd.), Editions Hermann, 2018).

Mercredi 6 juin 2018 à 19h30
Librairie TSCHANN
125 bd du Montparnasse 75006 Paris  

Nous sommes entrés dans une ère où les effets de l’action humaine sur la planète deviennent géologiquement significatifs. Quelle que soit la date à laquelle il est possible de faire remonter cette nouvelle ère, les bouleversements sont d’une ampleur inédite et potentiellement irréversibles à l’échelle humaine. Face à ces bouleversements, la mésologie telle que repensée à travers les recherches du géographe orientaliste Augustin Berque invite à un nouveau paradigme, dépassant le dualisme mécaniste qui a fondé la modernité. Comment les sciences actuelles – celles dites exactes autant que les sciences humaines et sociales – peuvent-elles s’en nourrir pour repenser les interactions entre la planète et les êtres humains et proposer des perspectives à notre société actuelle et à venir ? Telle est la question à laquelle cet ouvrage cherche à apporter des réponses. Organisé autour de trois thématiques (« Notions et théories de la mésologie », « Champs du déploiement de la mésologie », « Mutations des milieux humains et non humains »), il reprend les interventions et les synthèses des débats du colloque La mésologie, un autre paradigme pour l’anthropocène ? qui s’est déroulé au château de Cerisy-la-Salle du 30 août au 6 septembre 2017 autour des travaux d’Augustin Berque.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : « Glossaire de mésologie »

Nouvelle parution : Augustin Berque « Glossaire de mésologie » (Éolienne, 2018).

Le complément de vos lectures mésologiques !

Plutôt qu’une discipline, qui serait en somme une écologie phénoménologique, il faut considérer la mésologie comme une perspective générale, périmant le dualisme moderne. Pour la mésologie, la réalité, celle des milieux concrets, n’est ni proprement objective, ni proprement subjective, mais trajective. Cela concerne aussi bien les sciences de la nature que les sciences humaines. Relevant à la fois de l’ontologie et de la logique, la perspective nouvelle qu’apporte la mésologie est onto-logique. Dépassant le paradigme moderne classique, cette perspective nouvelle s’impose, en un temps où l’abstraction du dualisme, jointe au principe du tiers exclu, avec ses attributs divers (mécanicisme, réductionnisme, analytisme, individualisme, capitalisme, industrialisme…), en est arrivée à provoquer non seulement ce que l’on appelle désormais la Sixième Extinction de la vie sur Terre, mais en outre décompose le lien social et ravage les paysages ; autrement dit, a entraîné une perte de cosmicité qui pourrait bien nous être fatale. Recosmiser l’existence humaine, la reconcrétiser, la réembrayer à la Terre, voilà le triple objectif que se donne la mésologie.

Éditions éoliennes
janvier 2018
ISBN : 978-2-37672-006-5
48 pages, 6 EUR

Fiche du livre

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Nouvelle parution : « Là, sur les bords de l’Yvette : dialogues mésologiques »

Nouvelle parution : Augustin BerqueLà, sur les bords de l’Yvette – Dialogues mésologiques

Là, sur les bords de l’Yvette Sur les bords de l’Yvette, un vieux monsieur très savant, le Dr No, et sa petite- lle Mélissa, lycéenne en seconde, parlent de mésologie – la science des milieux, c’est-à- dire de la relation spéci que que tout être vivant crée avec son environnement. Alors que l’environnement est universel – le même pour tous –, le milieu est singulier, que ce soit à l’échelle de l’espèce – le milieu d’un ragondin n’est pas celui d’un canard, bien qu’ils vivent côte-à-côte dans la même rivière – ou à l’échelle des organismes ; et, dans le cas de l’humain, que ce soit à l’échelle des personnes comme à celle des cultures: un même donné environnemental pourra être perçu et utilisé de manières très di érentes par des sociétés di érentes, et dans un même environnement, deux personnes pourront vivre dans deux milieux très di érents. La découverte de cette spéci cité des milieux a révolutionné les sciences de la nature au xxe siècle, avec les travaux du naturaliste balte Jakob von Uexküll (1864-1944), et du philosophe japonais Tetsurô Watsuji (1889-1960). Les perspectives nouvelles sur la nature et sur l’existence humaine qui découlent de leur mésologie sont ici même – sur les bords de l’Yvette – mises à la portée de tous dans une suite de dialogues entre Mélissa et son grand-père, où s’invitent tour à tour, ctivement, quelques-uns des grands noms de la mésologie : Uexküll et Watsuji, bien sûr, mais aussi quelques autres savants qui ont fait de la mésologie sans le savoir. Le tout, sous l’œil du roi de l’Yvette… le ragondin. Lire la suite…

Éditions éoliennes
22 Juin 2017
ISBN : 978-2-37672-000-3
120 pages, 14 EUR

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Colloque de Cerisy : La mésologie, un autre paradigme pour l’anthropocène ? (Autour d’Augustin Berque)

 

 

 

Le Colloque de Cerisy « La mésologie, un autre paradigme pour l’anthropocène ? » aura lieu du 30 août au 6 septembre 2017 au Centre culturel international de Cerisy (CCIC), Cerisy-la-Salle.

Ce colloque sera dirigé par Marie Augendre, Jean-Pierre Llored et Yann Nussaume avec la participation d’Augustin Berque.

La présentation détaillée est disponible sur le site du CCIC : http://www.ccic-cerisy.asso.fr/mesologie17.html

L’anthropocène met en cause le paradigme qui a guidé la modernité. C’est l’occasion d’en définir un autre.

L’objet de ce colloque n’est pas de revenir sur l’anthropocène, mais de s’interroger sur le milieu où il prendrait racine; c’est de proposer, avec la mésologie, la définition d’un autre paradigme que celui de la modernité, en rupture radicale avec le dualisme mécaniciste. En effet, pour la mésologie, l’être humain n’est pas seul à être un sujet: tous les vivants le sont à des degrés divers. Tous habitent et élaborent les milieux qui leur sont spécifiques.

Considéré à travers ce prisme, l’environnement devient l’interrelation complexe des mondes propres à tous ces sujets, pour chacun desquels la réalité n’est jamais un donné universel, mais un milieu singulier. Loin d’être un simple objet prédéterminé, ce milieu ne cesse de se construire corrélativement à ces sujets eux-mêmes.

Ce colloque sondera les perspectives ouvertes par ce paradigme, de la philosophie des sciences à l’aménagement humain de la Terre. Il est ouvert à toutes celles et tous ceux qui pensent par le milieu, se montrent critiques envers les approches strictement écologiques de l’environnement ou simplement désireux de changer leur regard sur la complexité du monde contemporain.

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website