Appel à communications : colloque international « Traduire : un engagement politique? »

Le colloque international « Traduire : un engagement politique ?« , organisé par le Centre d’études de la traduction (CET) aura lieu les 30 novembre et 1er décembre 2018 à l’université Paris Diderot.

Les propositions de communication (en français ou en anglais) sont à envoyer avant le 30 juin 2018 à l’adresse suivante : cetparisdiderot@gmail.com

La traduction, en tant qu’elle est orientée par un contexte socio-historique, politique et subjectif, n’est pas, n’a jamais été, ne saurait être une opération neutre. Elle implique des choix, un positionnement et un engagement de tous les acteurs concernés. On s’interroge alors : la traductrice/le traducteur, traversé/e par ces dimensions multiples, est-il/elle contraint/e, tenté/e, que ce soit inconsciemment ou consciemment, d’instiller une part d’idéologie lors de la réalisation de sa tâche ? Comment s’entremêlent engagement, idéologie et traduction ? Ethique, déontologie, morale ? Et de quelle manière cet entrelacs de déterminations constitue-t-il un engagement politique du traduire, plus encore que du traducteur. Lire la suite…

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Table ronde : « Pourquoi traduire les sciences sociales d’Asie orientale ? »

La table ronde « Pourquoi traduire les sciences sociales d’Asie orientale ? » se tiendra le 21 mars 2018 à l’occasion de la parution du Hors-série 2017 de la revue Tracés.

Avec la participation de : Alain Delissen (EHESS – CCJ-CRC), Alice Doublier (EHESS – CCJ-CRJ), Émilie Frenkiel (Univ. Paris-Est Créteil – LIPHA), Florence Galmiche (Paris 7 – EHESS/CCJ-CRC), Christelle Rabier (EHESS – Centre Norbert Elias).

Pourquoi traduire les sciences sociales du Japon, de la Chine et de la Corée aujourd’hui ? Revenant sur la genèse, l’acte de traduction et le processus d’édition du Hors-série 2017 de la revue Tracés dans lequel sont traduits, introduits et commentés trois textes singuliers – qui portent sur l’étude des les pratiques quotidiennes des citadins tokyoïtes de l’entre-deux guerres ; l’analyse des innovations gouvernementales par la science politique chinoise d’aujourd’hui; la sociologie contemporaine du droit de l’avortement en Corée – contributeurs et contributrices du numéro proposent de réfléchir aux implications et aux enjeux de la traduction des auteurs et autrices d’Asie orientale.
Mercredi 21 mars 2018, de 17h à 19h
EHESS (salle A07_37), 54 boulevard Raspail 75006 Paris


Contact: alice.doublier@ehess.fr

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website

Rencontre littéraire avec Kaori Ekuni

Dans la barque de Dieu

La Maison de la culture du Japon à Paris organise une rencontre avec l’écrivaine japonaise Kaori Ekuni à l’occasion de la remise du Prix littéraire Caméléon 2016 dont elle est lauréate pour son roman Dans la barque de Dieu (Traduit par Patrick Honoré, Philippe Picquier, 2014) le vendredi 8 avril 2016.

Auteure de nombreux romans et essais à succès, Kaori Ekuni a reçu le prix Naoki en 2004 et le prix Tanizaki en 2015. Son style, notamment dans la description si juste des sentiments féminins, est très apprécié au Japon, où elle est une romancière extrêmement populaire.
A l’occasion de cette rencontre avec Patrick Honnoré, son traducteur français, Kaori Ekuni nous parlera de son oeuvre et de son univers tendre et absurde.

Vendredi 8 avril 2016 à 18h30
Maison de la culture du Japon à Paris, Petite salle (rez-de-chaussée)

Entrée libre sur réservation en ligne :
http://mcjp.fr/fr/agenda/kaori-ekuni-romanciere-du-quotidien
https://fr-fr.facebook.com/MCJP.officiel

 

Yasuko D'Hulst

Ingénieure d'études, documentaliste

More Posts - Website